Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Fuites au Bac: 7 personnes entendues dans le fond


DAKARFLASH-Dans le cadre de l’enquête sur les fuites au Bac 2017, le doyen des juges d’instruction, Samba Sall, a entamé les auditions dans le fond depuis mercredi 9 août 2017.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 11 Août 2017 || 221 partages || 10 commentaires

Selon des sources de dakarflash.com, 7 personnes ont été entendues ces deux derniers jours. Il s’agit des accusés Dame Lô, Baye Talla Diallo, Saliou Sarr, Ablaye Ndour et Djibril Kébé.
 
Les auditions vont se poursuivre ce vendredi au Palais de justice de Dakar. Dans cette affaire, 43 personnes ont été inculpées mais 17 seulement ont été placées sous mandat de dépôt.
 
Le reste, est sous contrôle judiciaire. Elles sont inculpées pour association de malfaiteurs, fraude aux examens et concours, obtention frauduleuse d’avantages matériels indus et complicité.
 
Puisque la fraude était motivée par des raisons financières, le juge Samba Sall a aussi retenu le délit de blanchiment contre eux.
 
Les fuites d’épreuves avaient amené l’Office du Bac à annuler les épreuves de français et d’histoire-géographie qui avaient été reprises pour les séries littéraires.


LA REDACTION DE DAKARFLASH

Dakarflash6




1.Posté par Mbaye Seck le 11/08/2017 09:56
Les mots sanctions , punitions et l'expression prendre des mesures fermes n'existent dans le dictionnaire des dirigeants que lorsque ça leur tente. Ne perdons pas notre temps car il n'y aura aucune suite d'ici peu de temps ils vont étouffer l'affaire. On ne va plus en entendre parler.

2.Posté par Mor Talla le 11/08/2017 09:57
Osons dire la vérité l'office du bac qui est à l'origine de tout cela. Mais à chaque épreuve il y a un sujet de remplacement. Où sont ces sujets ?

3.Posté par Nafi Niasse le 11/08/2017 09:58
Ce vieux ne devrait même pas s'expliquer l'objet de cette conférence de presse devrait être l'annonce de sa démission tout simplement

4.Posté par Elimane Diouf le 11/08/2017 09:58
C'est honteux étant donné que le baccalauréat est l'examen le très sérieux au Sénégal donc des enquêtes doivent être menées pour situer les coupables et reprendre toutes les épreuves. Démission de mary tew niang et l'ensemble personnel du office du BAC.

5.Posté par Lamarana Diallo le 11/08/2017 09:59
Moi j'attend tjrs la demission de tous ces dirigeant ke cela concerne de A â Z ,en tout cas les eleves n snt pa les responsable de ce ki arrive a notre éducation

6.Posté par Fanta Pouye le 11/08/2017 10:00
c'est eux qui sont les grands responsables gnome gnokoy diay nagne ko wah tè dèèè

7.Posté par Ndiaga Youm le 11/08/2017 10:00
Honte à ces vendeurs et acheteurs d'épreuves. Des sanctions, nous exigeons des des sanctions pénales :la prison, ils le méritent

8.Posté par Apissa le 11/08/2017 10:01
Je savais qu'ils vont essayer de régler les choses de manière facile,mais ils ne se rendent même pas compte que psychologiquement ils ont déjà fait échoué pas mal de candidats.c'est ça le défaut de nos dirigeants,on sent que notre programme a échoué mais on e démissionne pas.ils nous foutent la honte

9.Posté par Apissa le 11/08/2017 10:03
Quelle honte!Dans quel pays sommes-nous? Je me sens petit.Comment la triche est devenue la voie royale empruntée par beaucoup de nos compatriotes?Comment des fonctionnaires assermentés peuvent-ils faillir à leur mission?

10.Posté par Umar le 11/08/2017 10:04
Il faut situer les responsables et les punir par la loi. Les élèves ne sont pas responsables car c'est ceux qui ont les épreuves qui viennent les leur proposer et ils en profitent. C'est tout.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 12:42 Bamba Fall verse dans des menaces