Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Fusillade à Munich: aucun lien décelé avec une organisation terroriste


Un adolescent de 18 ans a semé la terreur vendredi 22 juillet dans un centre commercial de Munich, dans le sud de l'Allemagne, abattant neuf personnes avant de se suicider. On dénombre également 27 blessés selon un nouveau bilan, dont quatre touchés par balle. Au lendemain de l'attaque, la presse allemande est sous le choc, mais les autorités restent mesurées. Les motivations du jeune homme ne sont pas élucidées. Il était suivi sur le plan psychiatrique. « Il est évident qu'il s'agit d'un acte individuel », selon la police munichoise.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 23 Juillet 2016 || 209 Partages

 

La circulation a repris à Munich, sauf devant le centre commercial Olympia encore meurtri par l'attaque de la veille. Le calme régnait samedi matin en ville, relate notre envoyé spécial sur place, Stéphane Lagarde. Quelques commerçants n’avaient pas encore rouvert leurs vitrines, et le métro était assez vide en ce jour de week-end.

Les autorités se sont exprimées dans la matinée. L'occasion de confirmer que le tueur s'est suicidé d'une balle dans la tête après son attaque. Ce Germano-Iranien de 18 ans était né et avait grandi dans la capitale bavaroise. Il y était encore scolarisé. Surtout, il était suivi sur le plan psychiatrique pour une sorte de dépression.

Pas de lien avec une organisation terroriste

Aucun lien matériel n'a été établi entre le groupe Etat islamique (EI) et le jeune homme, selon le chef de la police munichoise Hubertus Andrä. Aucun élément non plus ne vient signaler le moindre intérêt porté à l’attaque à la hache  survenue lundi dans un train en Bavière avant de passer lui-même à l'action. « Il n'y a aucune information qui prouve la présence d'un autre assaillant en plus de cette personne retrouvée morte, suicidée », M. Andrä.

Les enquêteurs, qui ont perquisitionné le domicile du suspect à l'aube, ont en revanche trouvé dans sa chambre « de nombreux documents liés au thème des actes suicidaires violents ». « C'est un thème qui semblait fortement l'intéresser », selon M. Andrä. Le corps de l’assaillant a été retrouvé avec une arme de calibre 9 mm, alors qu'il ne possédait pas de port d’armes. La police enquête donc encore sur l’origine de ce pistolet. Mais il est « évident qu'il s'agit d'un acte individuel », estime M. Andrä, qui précise au passage : « Les faits n'ont absolument rien à voir avec la question des réfugiés. »

« Bain de sang » à la Une en Allemagne

Ce samedi, la presse allemande reflète le choc subi par la population locale dans la soirée et dans la nuit. Le journal bavarois Süddeutsche Zeitung fait sa Une avec une photo pleine page de policiers qui patrouillent dans la ville à la recherche du tireur. Munich a vécu vendredi soir au rythme d'une vraie chasse à l'homme, rappelle notre correspondante en Allemagne,Delphine Nerbollier.

Le journal à grand tirage Bild titre sur « un bain de sang ». De son côté, le journal berlinoisTagespiegel évoque la peur qui règne non seulement à Munich, mais aussi en Bavière et plus largement dans tout le pays. C'est en effet la deuxième attaque en moins d'une semaine après celle de lundi, lorsqu'un jeune Afghan avait attaqué à la hache des passagers dans un train régional.

source: rfi


Dakarflash2



Nouveau commentaire :