Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Fusillade de San Bernardino: l'enquête requalifiée en "acte de terrorisme"


Les forces de l'ordre semblent désormais lier la fusillade de San Bernardino au jihadisme et l'enquête a été requalifiée en "acte de terrorisme".

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 4 Décembre 2015 || 70 Partages

L'enquête sur la fusillade ayant coûté la vie à 14 personnes en Californie a été requalifiée en "acte de terrorisme", a déclaré vendredi la police fédérale américaine.

"Nous enquêtons désormais sur ces faits horribles dans l'hypothèse d'un acte terroriste. Nous avons des preuves montrant qu'(ils) avaient fait l'objet d'une minutieuse préparation", a affirmé David Bowdich, un responsable de l'antenne du FBI à Los Angeles.

Une agence de presse proche du groupe Etat islamique a par ailleurs affirmé que les auteurs de la tuerie étaient des "partisans" du groupe jihadiste.

La femme qui, avec son mari, a massacré 14 personnes a fait allégeance au chef autoproclamé de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) sur Facebook, affirment vendredi plusieurs médias américains, citant des sources proches de l'enquête. Tashfeen Malik a publié sur le réseau social un texte pour faire allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi "avec un compte qui n'était pas à son nom", expliquent trois sources à la chaîne CNN, sans préciser comment les autorités sont remontées jusqu'à la publication, depuis effacée.

 

En contact avec des extrémistes

Selon le New York Times, citant des parlementaires informés de l'enquête, l'homme, Syed Farook avait été en contact "avec des extrémistes, aux Etats-Unis et à l'étranger il y a plusieurs années mais pas récemment". L'homme de 28 ans - tué avec sa femme, 27 ans, à l'issue d'un affrontement avec la police- avait été en contact avec cinq personnes sur lesquelles le FBI avait enquêté pour des soupçons de terrorisme, dont l'une liée aux islamistes somaliens shebab et une autre au front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda.

Le Los Angeles Times a indiqué de son côté, citant un haut responsable du gouvernement fédéral, que Farook était en contact avec plusieurs extrémistes présumés. Il se pourrait, selon la même source, que cet homme d'origine pakistanaise ait communiqué avec au moins une personne surveillée en raison d'un risque terroriste. Mais les enquêteurs ne disposaient pas de preuves que Farook était lié à un groupe terroriste en particulier.

Ils semblaient "en mission"

Le FBI, qui dirige désormais l'enquête sur la tuerie, se refuse à parler officiellement de terrorisme mais constate que vu l'arsenal et la préparation minutieuse du couple, ils semblaient "en mission".

"Il est possible que ce soit lié au terrorisme mais nous ne savons pas. Il est aussi possible que ce soit lié au lieu de travail", a commenté le président Barack Obama.

Plus de 6.500 cartouches ont été retrouvées dans la maison, la voiture et sur le couple, ainsi qu'une douzaine d'engins explosifs artisanaux. Les deux tueurs, parents d'un bébé de six mois, avaient loué quelques jours auparavant le 4x4 noir dans lequel ils ont tenté de s'échapper et où ils ont été tués par la police lors d'un échange de plus d'une centaine de tirs. "Je ne crois pas qu'ils aient enfilé leur équipement paramilitaire et attrapé leurs armes sur un coup de tête", a remarqué Jarrod Burguan, chef de la police de San Bernardino, précisant que les enquêteurs étudiaient des téléphones et des clés USB.

Un voyage en Arabie saoudite

Plus tôt vendredi, un avocat de la famille de Syed Farook avait décrit un possible lien de ce dernier avec la mouvance islamiste comme "ténu". Syed Farook "aurait parlé à quelqu'un, qui a parlé à quelqu'un, qui a regardé quelque chose concernant l'EI (groupe Etat islamique, NDLR), c'est tellement ténu, il n'y a vraiment rien là-dedans", a affirmé David Steven Chesley, le conseil de la famille.

Selon un autre avocat de la famille, Mohammad Abuershaid, le tueur "n'a jamais voyagé au Pakistan", dont sont originaires ses parents, mais "il a voyagé en Arabie saoudite", où a aussi vécu sa femme.
Bfmtv


Dakarflash2



Nouveau commentaire :