Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



G20 : Obama aidera Erdogan à traduire en justice les responsables du coup d'État manqué en Turquie


Barack Obama a assuré dimanche à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan que les États-Unis l'aideraient à traduire en justice les responsables du coup d'État manqué du 15 juillet, lors d'une rencontre en marge du sommet du G20.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 4 Septembre 2016 || 465 Partages

 

Échanges de politesses diplomatiques. Barack Obama a promis dimanche 4 septembre à Recep Tayyip Erdogan  que les États-Unis aideraient la Turquie à traduire en justice les responsables de la tentative de coup d'État du 15 juillet dernier. En retour, le président turc a remercié son homologue américain de son soutien.

Lors d'une conférence de presse commune en marge du sommet du G20  à Hangzhou, les deux dirigeants se sont efforcés de laisser de côté les incompréhensions qui ont refroidi les relations entre les deux pays après le putsch raté.

Assurant respecter l'état de droit, Recep Tayyip Erdogan a néanmoins remis sur la table la question de l'extradition de Fethullah Gülen, prédicateur exilé aux États-Unis que les autorités d'Ankara présentent comme l'instigateur de la tentative de coup d'État.
 

Les critiques à peine voilée d’Erdogan
 

"La Turquie va transmettre de nouvelles informations aux États-Unis", a déclaré le chef de l'État turc. La Maison blanche a fait savoir qu'elle n'envisagerait pas d'extrader Fethullah Gülen sans preuve incontestable de son implication.

Recep Tayyip Erdogan a également critiqué à demi-mots le soutien militaire des États-Unis aux miliciens kurdes syriens des Unités de protection populaire (YPG), fer de lance de la coalition internationale de lutte contre l'organisation État islamique (EI) en Syrie.

"Il faut avoir une attitude cohérente vis-à-vis de toutes les organisations terroristes", a insisté le président turc, justifiant la récente intervention militaire de son pays dans le nord de la Syrie par la nécessité d'empêcher la formation "d'une ceinture terroriste" autour de la Turquie.

Ankara estime que la milice YPG est une émanation du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et les États-Unis.
 

Xi Jinping appelle à une "économie mondiale ouverte"
 

Au-delà de la rencontre entre Obama et Erdogan, le président chinois Xi Jinping a appelé dimanche lesmembres du G20  à répondre aux pressions négatives pesant sur l'économie mondiale en coordonnant davantage leurs politiques économiques et en évitant le protectionnisme.

Dans son discours inaugural du sommet du G20 à Hangzhou, dans l'est de la Chine, Xi Jinping a plaidé pour une "économie mondiale ouverte" qui privilégie la croissance du commerce et des investissements.

Le président chinois avait auparavant reçu les chefs d'État et de gouvernement qui participent au sommet, dont François Hollande, arrivé en milieu de journée, après s'être entretenu jusqu'à tard dans la nuit avec son homologue américain.

Avec AFP et Reuters


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >