Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Gambie : Boy Djinné aurait versé une caution pour sa libération


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 18 Février 2016 || 296 Partages

Sa libération a suscité des vagues de contestation au Sénégal, mais Boy Djinné est aujourd’hui entre les mailles de la justice gambienne. Chez Yaya Jammeh où le système judiciaire s’inspire du modèle anglo-saxon, le versement d’une caution donne droit aux personnes arrêtées pour des infractions non criminelles de verser une caution  en échange de leur libération  provisoire. Le détenu qui bénéficie de ce procédé appelé dans le jargon gambien ‘’Beel’’ est laissé libre de vaquer à ses occupations en attendant d’être jugé conformément à la loi gambienne.
Voilà la vérité sur les raisons du blocage de Boy Djinné en Gambie qui ne s’explique par une quelconque volonté de Banjul de ne pas livrer "le fugitif sénégalais", a révélé le journal La Tribune. Dans sa livraison de ce jeudi 18 février, ledit quotidien a rappelé ainsi que Boy Djinné a versé une caution telle que le permet le système judiciaire gambien. Et c’est  ce qui lui a permis de bénéficier d’une liberté en attendant d’être jugé.
Sa libération a suscité des vagues de contestation au Sénégal, mais Boy Djinné est aujourd’hui entre les mailles de la justice gambienne. Chez Yaya Jammeh où le système judiciaire s’inspire du modèle anglo-saxon, le versement d’une caution donne droit aux personnes arrêtées pour des infractions non criminelles de verser une caution  en échange de leur libération  provisoire. Le détenu qui bénéficie de ce procédé appelé dans le jargon gambien ‘’Beel’’ est laissé libre de vaquer à ses occupations en attendant d’être jugé conformément à la loi gambienne.

Voilà la vérité sur les raisons du blocage de Boy Djinné en Gambie qui ne s’explique par une quelconque volonté de Banjul de ne pas livrer "le fugitif sénégalais", a révélé le journal La Tribune. Dans sa livraison de ce jeudi 18 février, ledit quotidien a rappelé ainsi que Boy Djinné a versé une caution telle que le permet le système judiciaire gambien. Et c’est  ce qui lui a permis de bénéficier d’une liberté en attendant d’être jugé.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :