Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Gamou 2015: Serigne Moustapha Sy : «Nous avons toujours été combattus»


Serigne Moustapha Sy remet en cause l’idée de la réconciliation et de retrouvailles de la grande famille de Seydi El Hadj Malick Sy. En effet, hier, lors de la tenue de son Gamou au Champ des courses, le guide des Moustarchidines a déclaré que son mouvement a toujours été combattu, et ce même au sein de Tivaouane.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Décembre 2015 || 180 Partages

«Il faut que les gens fassent attention, car on ne peut pas être plus royaliste que le roi». Ces propos sont de Serigne Moustapha Sy, le guide des Moustarchidines Wal Moustarchidatis lors de la tenue de son Gamou au Champ des courses de Tivaouane. Serigne Moustapha Sy qui se prononçait sur l’idée de réconciliation de la grande famille de Seydi El Hadj Malick Sy soutient que son mouvement a toujours été combattu.

«Avant le premier Gamou au Champ des courses en 1995, nous avions organisé notre Gamou à la Place de France parce qu’on nous avait interdit de le tenir à Tivaouane. Et avant cela, le régime socialiste qui été alors en place avait interdit à Serigne Cheikh de tenir une manifestation à la grande mosquée de Dakar, puis au Stade Demba Diop et enfin au Cices. Et ceci est révélateur de la façon dont les autorités combattaient notre mouvement

Selon lui, ce combat mené contre son mouvement a été soutenu par certains pays du Golfe «on a usé de tous les moyens pour nous éliminer à commencer par les pays du Golfe. Ces derniers ont mis beaucoup de moyens avec le financement de mouvements pour combattre le nôtre. Et j’ai des preuves pour cela.

Mais le fils de l’actuel Khalife général des Tidjanes est d’avis que leurs tentatives sont restées vaines «puisque notre mouvement demeure toujours et reste plus fort que jamais. Néanmoins, leur principale préoccupation est de nous éliminer, à l’image de ce qu’ils sont en train de réussir avec les «Frères musulmans ». Mais leurs alliés sont des peureux et je l’ai dit au petit frère du Président Macky Sall, Aliou Sall».

Et Serigne Moustapha Sy de conclure : «Un vieillard qui verse dans les choses d’ici-bas, qui versent dans les regrets et les remords doit se remettre en cause».

PressAfrik

Dakarflash2



Nouveau commentaire :