Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Général Cheikh Gueye:«Il faut prévenir la radicalisation des jeunes car c'est le terreau du terrorisme»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 6 Décembre 2016 || 533 partages || 0 commentaires

Général Cheikh Gueye:«Il faut prévenir la radicalisation des jeunes car c'est le terreau du terrorisme»
Menace globale, le terrorisme qui secoue la sous-région africaine ne peut laisser le Sénégal dans un îlot de paix et de sécurité. Conscient de cela, le Sénégal a adopté une stratégie proactive et pragmatique pour contrecarrer la menace. Ces déclarations sont du Général Cheikh Gueye au Forum International de Dakar sur la Paix et la sécurité en Afrique qui s’est ouvert hier à Dakar.
 
Le tout nouveau chef d’Etat-major des armées du Sénégal, le Général Cheikh Gueye est d’avis que le Sénégal est jusque-là épargné par la menace terroriste, mais notre pays  gagnerait à anticiper sur les menaces qui secouent actuellement beaucoup de pays dont certains, sont frontaliers. 

Selon le général Gueye, «le Sénégal n’est pas un empire dans un empire pour espérer se tirer de la menace terroriste qui secoue la sous-région». «Nous devons adopter une démarche proactive et pragmatique pour faire face à la menace terroriste, nous ne sommes pas plus menacés que les autres pays», préconise le successeur du général Mamadou Sow. La position géostratégique du Sénégal fait du Sénégal un pays qui peut être la cible potentielle de certains milieux terroristes. 
  
De l’avis du Chef d’Etat-major des armées: «Le Sénégal est un pays marqué par une société de tolérance avec la pratique d’un Islam confrérique. Forte de cela, la société s’est éloignée de la violence fondamentaliste». N’empêche, souligne le militaire: «Nous devons prendre les devants surtout au niveau de la jeunesse». 
  
Pour le général Cheikh Gueye: «La radicalisation des jeunes au Sénégal n’est pas un phénomène particulier». Et de souligner que «ce phénomène que la question de la jeunesse doit être prise ne charge par les gouvernements par  la mise  en place d’infrastructures sociaux de base». 
  
Pour sa part, le général français Pierre de Villiers a fait savoir que la lutte contre le terrorisme passe par une prise en charge des aspirations de la jeunesse. «Il faut prévenir la radicalisation des jeunes car le terreau du terrorisme. Il faut combattre le désespoir chez les jeunes, c’est l’absence d’espérance qui pousse à l’extrémisme. Il faut donner de l’espérance à la jeunesse», soutient le militaire français. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :