Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Gorée va percevoir un pourcentage sur les ventes de billets de sa liaison maritime avec Dakar (maire)


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 29 Janvier 2016 || 29 Partages

Gorée va percevoir un pourcentage sur les ventes de billets de sa liaison maritime avec Dakar (maire)

La commune de de Gorée a institué une taxe de cession de services munipaux, qui engage la société de la liaison maritime Dakar-Gorée à lui reverser un pourcentage sur ses ventes de billets, a révélé Me Augustin Senghor, maire de cette île située au large de la capitale sénégalaise.

La commune de Gorée, île historique érigée en commune de plein exercice par l’acte 3 de la Décentralisation, disposera cette année d’une ristourne sous forme de taxe de la part de la société Liaison Dakar-Gorée sur chaque ticket de chaloupe, a appris l’Aps lors d’un entretien exclusif avec le maire.


"Nous avons institué une taxe de cession de services municipaux qui est une sorte de rémunération des services qui sont offerts par la collectivité aux nombreux visiteurs qui sont des visiteurs d’agrément ou de découverte", a-t-il expliqué dans un entretien avec l’APS.

Dans ce cadre, la direction de la liaison maritime Dakar Gorée sera chargé de collecter cette taxe sur le prix des tickets" de la chaloupe reliant l’île historique à la capitale sénégalaise, a précisé Me Senghor.

"Cette taxe qui existe actuellement est recouvrée difficilement par la mairie de Gorée, qui l’a instituée pour chaque visiteur, afin de prendre en charge le coût de dégradation naturelle de l’île par chaque visiteur", a indiqué l’édile.


"La présence des nombreux visiteurs n’est pas sans conséquence sur l’île, sa conservation, la gestion de la dégradation environnementale", a fait valoir Me Augustin Seghor.

"La liaison maritime dessert notre commune et y déverse un flot de visiteurs qui viennent profiter des services de la mairie notamment en matière de sécurité et de gestion de l’environnement, il nous a semblé normal de bénéficier d’une taxe à reverser par la liaison Dakar-Gorée d’autant que les visiteurs causent des charges à la commune, notamment en dégradant l’environnement", a expliqué Augustin Senghor.


Selon lui, cette mesure vise à permettre à la commune de Gorée de faire face aux difficultés de recouvrement de la taxe touristique que ses services avaient du mal à encaisser.

Certains touristes pourraient être réftractaires à l’idée de payer une taxe supplémentaire, après avoir déboursé le prix d’’un ticket pour la liaison maritime, souligné Me Augustin Senghor.


L’île de Gorée est devenue une commune de plein exercice avec l’entrée en vigueur de l’acte 3 de la décentralisation, fin juillet 2014.

Comptant actuellement plus de 300.000 visiteurs par an, elle ambitionne de devenir, selon son maire, l’une des plus grandes destinations touristiques en Afrique, en tablant sur un million de touristes à moyen et long terme.

Plus d’un an après l’entrée en viguieur de l’acte 3 de la décentralisation, qui a notamment consacré la communalisation universelle, le maire de Gorée avoue que l’équipe municipale a dû faire "face à d’énormes difficultés".

Aussi a-t-elle décidé de "mettre en place un meilleur système de collecte et densifier les partenariats", à la faveur du prochain exercice, dans l’espoir de mieux faire face aux exigences de la gestion de l’île.

Dans ce cadre, a poursuivi Me Senghor, par ailleurs président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), les services municpaux de Gorée sont en train d’expérimenter "une gestion durable de son environnement, afin d’obtenir la certification Iso 14001", .


"Nous espérons cette année, atteindre le niveau 1 de la certification Iso 14001, qui fera de Gorée la commune la plus propre du Sénégal et même de l’Afrique", a déclaré Augustin Senghor.

APS


Dakarflash2



Nouveau commentaire :