Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



HARCELEMENT S**UEL SUR UNE ELEVE DE SECONDE: Un prof d’Espagnol arrêté et conduit en prison


Un professeur d’Espagnol a été arrêté et déféré, le 16 août, au parquet avant d’être conduit à la citadelle du silence, où il cogite sur son sort. Une jeune élève l’accuse de harcèlement sexuel.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 18 Août 2016 || 585 Partages

HARCELEMENT S**UEL SUR UNE ELEVE DE SECONDE: Un prof d’Espagnol arrêté et conduit en prison

B. Baldé est un professeur d’Espagnol de 36 ans qui est dans de sales draps. Marié et père d’un enfant, il a été arrêté, déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt pour harcèlement sexuel sur une de ses élèves de la classe de Seconde. Le professeur du CEM Sikilo Ouest de Kolda dispense aussi des cours dans d’autres établissements privés. D’ailleurs, la jeune fille qui l’accuse est pensionnaire au groupe scolaire Sandiguy Baldé de Saré Moussa, un des quartiers de la commune de Kolda.

Il ressort de l’enquête menée par la gendarmerie que la petite a fini par craquer devant la cour agressive de l’enseignant et tout raconter à ses parents qui ont porté plainte. En effet, la plaignante F. D renseigne que le jeudi 21 juillet dernier, vers 19 heures, elle a reçu un appel téléphonique du professeur d’Espagnol et correcteur dans le jury A de Saré Moussa pour l’examen du BFEM. Ce dernier, après une longue conversation téléphonique, l’a invitée à la Zone Lycée. Il lui avait fait croire qu’il avait un quota d’une place, et qu’en corrigeant les copies d’Espagnol, il était prêt à l’aider à décrocher le BFEM, si elle acceptait de venir chez lui.

Devant son refus, le sieur Baldé lui a balancé qu’elle allait échouer à son examen. Ainsi, lorsque le samedi 23 juillet, la fille n’a pas entendu son nom au moment de la proclamation des résultats, elle a supposé que le sieur Bothié Baldé était à l’origine de son échec.

Interpellé sur les faits, le mis en cause a balayé d’un revers de mains toutes ces accusations qu’il juge fallacieuses et uniquement proférées à son encontre pour masquer un échec. Le professeur déclare avoir obtenu le numéro de l’élève par le truchement d’un surveillant du groupe scolaire Sandiguy Baldé qui lui a demandé de faire quelque chose pour la fille, lors de l’examen. Mais il reconnaît avoir eu une conversation téléphonique avec la victime les 19 et 21 juillet dernier.

Après son face-à-face avec le procureur, l’éducateur a été conduit à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Kolda.

Enquête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :