Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



HORTICULTURE : LA WAF SE PROJETTE SUR UN DOUBLEMENT DE SES EXPORTATIONS EN 2025


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 17 Janvier 2016 || 16 Partages

HORTICULTURE : LA WAF SE PROJETTE SUR UN DOUBLEMENT DE SES EXPORTATIONS EN 2025
La West Africa farms (WAF), une multinationale anglo-sud-africaine s’activant dans la production horticole au Sénégal, ambitionne de doubler ses exportations en les faisant passer de 2 000 tonnes actuellement à plus de 4 000 tonnes en 2025, a annoncé Mounirou Samb, un responsable de l’entreprise.
"Le Sénégal a l’ambition de porter ses exportations horticoles à plus de 150 000 tonnes prochainement. La WAF ne peut pas rester en rade. C’est pourquoi, nous avons maintenant l’objectif de doubler notre production qui passera de 2000 tonnes à 4 000 tonnes voire 5 000 à l’horizon 2017-2025", a-t-il déclaré samedi à l’issue d’une visite de diplomates et d’universitaires sur le site de production de la WAF.
L’amélioration de la production et des exportations de la WAF va être adossée à une extension des surfaces d’exploitation, qui vont passer de 200 à 500 hectares, la diversification des spéculations, et une production durant toute l’année, a souligné M.Samb.
Selon lui, la WAF a besoin d’un personnel pouvant lui permettre de faire une production continue. "La WAF fonctionne huit mois sur douze. Elle est à l’arrêt pendant la durée de l’hivernage", a-t-il indiqué à des journalistes.
L’ambassadeur d’Afrique du Sud au Sénégal, Am Shilubane, la responsable du département Afrique et Union africaine du ministère sénégalais des Affaires étrangères, Mariéme Sy et le professeur Samba Arona Sy de l’université de Thies, se sont rendus samedi sur la ferme de la WAF située dans le village de Yamane, dans la commune de Nguith (région de Saint-Louis).
Cette unité agricole, mise en place par des sud-africains et des capitaux britanniques, est spécialisée dans la culture et l’exportation principalement en Grande Bretagne et en Espagne du radi et de l’oignon vert. 
Elle emploie 1 500 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 1, 8 milliards de francs CFA, selon M. Samb.
La WAF apparaît comme un exemple réussite de l’installation de l’agro-business au Sénégal, au regard des fréquentes visites sur son site de production de diplomates africains et occidentaux, de responsables de la Banque mondiale et d’universitaires.
"La question que nous tous nous posons est comment faire pour aller encore plus loin dans ce projet. Le secteur agricole a constitué un des points d’accord de coopération entre nos deux pays lors de la visite de Jacob Zuma au Sénégal en 2014", a pour sa part dit le diplomate sud-africain à des journalistes.
Il a, à cet égard, fait part de la tenue à partir de lundi à Dakar d’une réunion d’hommes d’affaire sud-africains sur les possibilités d’accroître les investissements au Sénégal et particulièrement sur les voies et moins de renforcer les acquis de la WAF.
La mise en œuvre d’un partenariat entre cette unité agro-industrielle et l’Université de Thies a également été évoquée lors de cette visite. L’objectif est de faire du site de la WAF un terrain d’application pour les étudiants de cette université.
Avec Aps





1.Posté par amina le 17/01/2016 16:17
Du nouveau!!! Du nouveau!!! Bess takk chez AMINA dans un endroit calme paradisiaque et surtout l’essentielle qui est la discretion avec de belles masseuses DIPLOMEES et PROFESSIONNELLES a votre disposition alors n’hesitez pas a nous appeler 00221 78 136 10 63 ou 00221 76 019 21 95

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:38 Yahya Jammeh fait fermer les frontières