Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Idrissa Gana Guèye, plus que le juste milieu


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 19 Novembre 2015 || 16 Partages

Idrissa Gana Guèye, plus que le juste milieu
Bien en place, le joueur d'Aston Villa (élite anglaise) qu'on disait fatigué, a rendu une copie propre dans son registre habituel, la récupération.

Dans une rencontre où le Sénégal s'est longtemps cherché avant de trouver la solution sur une balle arrêtée, à  la suite d'une fulgurance de Sadio Mané, le milieu de terrain âgé de 26 ans, a été celui qui mettait son pied sur le ballon.


A la différence de Cheikhou Kouyaté, qui tentait de faire du "box-to-box", l'ancien pensionnaire de Diambars a démontré que les difficultés de son club (dernier de Premier league) n'avaient aucune incidence sur son rendement.

D'ailleurs, s'il se cantonnait souvent à  un rôle de récupérateur, essayant de relancer sur le plan horizontal, il a tenté ce mardi et réussi plusieurs passes en profondeur.


Sur le but de Mame Biram Diouf à  la 82-ème minute, l'ancien Lillois était l'avant-dernier passeur pour Cheikh Ndoye, qui a servi l'attaquant de Stoke City (élite anglaise), pour son deuxième but dans cette double confrontation contre Madagascar.


L'ancien pensionnaire de Diambars aurait même pu se payer une passe décisive si Mame Birame Diouf, qui s'est encore dépensé sans compter, avait réussi son lob de la 85-ème minute.


Au moment où la Tanière cherche des certitudes en direction de la phase de poules de la Coupe du monde 2018, dont le tirage au sort est prévu en juin prochain, Idrissa Gana Guèye fait partie des joueurs sur lesquels on peut compter, surtout après un bon résultat (3-0) comme celui-ci, même sans la manière.

Dans un entretien avec l'envoyé spécial de l'APS à  la CAN 2015, André Ayew, vice-champion d'Afrique avec le Ghana, se demandait les raisons pour lesquelles on ne lui donnait pas le brassard de capitaine. Une question sur laquelle seul le sélectionneur national, Aliou Cissé, pourrait répondre.


En attendant, l'ancien pensionnaire de Diambars, qui fait partie des joueurs ayant joué dans toutes les sélections (en cadets, juniors et en équipe olympique), a démontré mardi qu'il restait encore une balise en équipe nationale.


Contre les Baréa, il a apporté ce petit plus qu'on attendait encore de lui, à  savoir jouer un peu plus vers l'avant.


Et dans le registre des points positifs de ce match contre Madagascar, il faut reconnaître que Lamine Gassama, souvent laborieux en sélection, a réussi une copie plus en adéquation avec son statut de titulaire dans un club de Ligue 1 française.

wiwsport


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >