Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Idrissa Seck – «Comment l’Administration peut-elle interdire une décision prise par le juge»


Le président du parti «Rewmi», Idrissa Seck, était hier à la prison centrale de Rebeuss, pour rendre visite au maire de Dakar, Khalifa Sall, incarcéré depuis plus de 5 mois. Après avoir patienté une dizaine de minutes, dans la salle d’attente, Idrissa Seck s’est vu signifié que sa demande d’autorisation de rendre visite à Khalifa Sall a été rejetée et qu’il n’aurait même pas dû accéder à la prison.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 8 Août 2017 || 306 partages || 0 commentaires

 

«Je suis arrivé vers 14H45 à la prison de Rebeuss, muni de mon permis de visite que le juge en charge du dossier Khalifa Sall a établi, afin que je puisse voir Khalifa», rembobine Idrissa Seck, à sa sortie de la prison centrale de Rebeuss, où il était hier, pour rendre visite au maire de Dakar. Interrogé par nos confrères de la Rfm, l’ancien maire de Thiès a expliqué pourquoi il n’a pas pu s’entretenir avec Khalifa Sall. «Quand je suis arrivé sur les lieux, on m’a accueilli et je me suis installé dans la salle d’attente. Mais, après avoir patienté dans cette salle, pendant près de 45 minutes, l’agent pénitentiaire est revenu pour me dire qu’après concertation avec sa hiérarchie, il s’avère que ma visite ne peut pas avoir lieu.»

Surpris par cette tournure, l’ancien Premier ministre dit s’être demandé, «comment l’Administration peut-elle interdire une décision prise par le juge ? Je ne peux que constater, comme tous les Sénégalais, qu’il n’y a pas de droit dans ce pays». Et pour en attester, le patron de «Rewmi» argumente : «Le permis que le juge a déliré, lui qui a la compétence de dire qui peut voir Khalifa Sall ou non, ne peut pas être remise en cause par un agent de l’Administration pénitentiaire.»

L’Observateur


Dakarflash6



Nouveau commentaire :