Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Imam Abdoulaye Ba: « On peut arrêter la procédure pénale si Ahmed Khalifa Niasse se dédit et nous demande pardon »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 12 Juillet 2016 || 782 Partages

Accusé de former des terroristes dans sa mosquée par le marabout politicien, Ahmed Khalifa Niasse, l’imam Abdoulaye Ba a tenu à apporter des précisions sur les accusations dont il a fait l’objet. Dans cet entretien exclusif accordé à SeneNews.com, le responsable moral de la mosquée des Soninkes, située sur   l’avenue Malick SY,  dans le quartier de la Médina a réitéré sa volonté et celle de ses fidèles de porter une plainte contre Ahmed Khalifa Niasse, qui, selon lui n’a jamais visité cette mosquée. Dans cet entretien l’homme à la barbe blanche demande à ses fidèles de s’abstenir des commentaires liés à cette polémique.

Monsieur Ba quels sont vos sentiments après avoir été traité d’entrainer des musulmans, à travers votre mosquée, au terrorisme? 

Je tiens à remercier les médias pour le travail qu’ils font c’est à dire d’aller vers les informations afin d’éclairer l’opinion du public. Je me sens personnellement attaqué depuis l’accusation. Mais aussi, c’est toute la communauté Soninke qui l’est. En tant que personne morale de la mosquée, il est de mon devoir de réagir. Je suis l’imam Ratib de cette mosquée et de la communauté Soninké présente à Dakar. Cette déclaration m’a surpris surtout venant de cet homme. Nos fonds nous viennent de la communauté de Soninké présente dans le monde. Être traité de terroriste est très dangereux dans ce monde ou ces gens sont les ennemis du monde. Si une personne te traite de terroriste, il ne te souhaite pas du bien. Je connais l’accusateur, mais la seule chose que je partage avec lui c’est  notre appartenance à l’Islam.

Il y aurait-il un différend entre Ahmeth Khalifa et vous?

Je n’ai rien en commun avec Ahmeth Khalifa Niasse. Par contre  Sidi Lamine Niasse, qui est le jeune frère d’Ahmed Khalifa, partage avec moi de très bons souvenirs.

D’où sont venu exactement les fonds qui ont permis la construction de cette mosquée au coeur, aujourd’hui, de la polémique?

Cette mosquée est construite sur fonds d’une association des Soninkés basée dans la diaspora et la sous-région. Nous n’avons pas reçu un seul  apport des autorités du Sénégal comme de l Arabie Saoudite. Dans cette association nous avons des commerçants qui sont aussi visés par la déclaration. De pauvres gens qui ne font que travailler dignement et qui à cause des déclarations insensées de Khalifa Niasse peuvent être bloqués par les visas, lors de leurs voyages d’affaire. Aimerais rappeler à Khalifa Niasse que l’islam interdit de faire du tort à son prochain. Et lui, Ahmed Khalifa, nous a offensés et cela nous a fait mal. Je peux vous confirmer que c’est grâce à la communauté Soninké que nous avons pu bâtir ce bâtiment.

Vous confirmez donc qu’aucun fonds venu de l’étranger n’a participer à l’érection de cette mosquée?

Nous ne sommes ni aidés par les saoudiens ni les koweitiens encore moins d’une organisation illicite. Tous des commerçants Soninkés qui sont revenus au pays. Ou qui sont toujours à l’extérieur et participent à l’émergence de leur nation. Quand nous avons un problème lors de la construction,  j’ai fait appel à la communauté et j’ai obtenu plus de 50 millions depuis ce jour. Les fidèles et commerçants viennent à chaque fois avec une enveloppe quand le besoin s’est fait sentir.Dieu merci nous avons un fonds qui nous permet d’élargir le bâtiment si jamais les voisins décident de vendre leurs maisons.

Alors pourquoi on vous accuse d’avoir bénéficié de l’argent de l’étranger? 

Peut être que c’est du à notre non appartenance à une confrérie. L’appartenance aux confrérie étant la source des grandes divisions notamment entre chiites et sunnites, nous n’aimerions pas être de ce lot. Étant le guide de la mosquée, il est de mon devoir d’informer tous les fidèles de l’accusation ignoble portée contre nous; désormais c’est chose faite depuis ce vendredi à 14H. Je ne m’arrêterai pas la, puisque l’accusation n’est pas fondée, j’ai le devoir de porter l’affaire devant la justice. La plainte a déjà été déposée. Pour ce qui est de notre école, elle est reconnue par l’Etat du Sénégal depuis longtemps. Ici, les gens apprennent le Français, l’Arabe et l’Anglais. Il y a une commission qui rend visite toutes les 2 semaines pour voir le fonctionnement et la perception des cours. Les autorités sont très proches de nous car la police -l’annexe du ministère de l’Intérieur- se trouve à quelque mètres d’ici.

Ahmed Khalifa Niasse est il déjà venu vous voir? 

Je ne peux pas confirmer que Ahmed Khalifa Niasse n’a jamais été sur l’avenue Malick SY, mais je peux vous confirmer que si un jour il était venu nous rendre visite, je l’aurai su même si je suis absent parce que c’est une célébrité  au Sénégal. Mais je peux vous assurer qu’il n’est jamais venu dans cette mosquée ni dans l’école franco-arabe en question et ignore le programme de ce temple de savoir.

Quelle est la particularité de votre mosquée pour qu’elle fasse l’objet de telles attaques?

Nous avons la démocratie islamique dans cette mosquée parce que nous avons des fidèles de toutes les confréries. Il y a de nombreux imams qui ne sont pas Soninké même un marocain dirige la prière. Nous avons six imams que j’ai désignés et chacun dirige pendant toute une journée, moi je dirige les dimanches. Nous aurions pu nous targuer d’avoir dans nos rangs de grands érudits diplômés des Universités arabes de Al-Azar, de Médina etc. mais, comme la mosquée est la maison de Dieu nous sommes tous égaux. Le coran est traduit dans cette mosquée dans toutes les langues locales ; le Wolof, le Peul, le Soninké avant ou après certaines prières.  Lors des prières du vendredi l’Avenue –la devanture de la mosquée- est occupée par des fidèles de toutes confréries.

Qui est ce qui va advenir de cette procédure pénale enclenchée contre votre calomniateur ?

L’affaire est devant la justice, nous avons saisi un avocat qui suit l’affaire par le biais d’une sommation qui lui sera remise. Mais l’accusateur peut revenir sur ses paroles en disant qu’il ne parle pas de notre mosquée. L’affaire sera devant le tribunal si jamais Ahmed confirme qu’il parle bien de nous.

Et avec la pantalonnade de Ahmeth Khalifa Niasse pourrait-on assister à la paix des frères musulmans? 

Il faut savoir qu’une plainte sera déposée en France aussi et on va demander le droit de réplique à la R.F.I qui a fait passer les propos calomnieux de Khalifa Niasse.  Mais, pour le moment, on attend l’avocat pour les procédures devant le tribunal. Nous avons la médiation des hommes de bonnes volontés. Mais, je ne pourrais être la seule personne à vouloir laisser tomber car toute une communauté est indexée de par le monde. Il faut que cette affaire soit tirée au clair. L’accusation est grave et non fondée. Il y a des personnes qui réagissent sur les commentaires, d’autres le font par les nerfs.Mais, malgré les accusations de Ahmed Khalifa, je demande à ce que les commentaires soient réfléchis, sortons pas de gros mots –insultes-.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :