Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Incendie à l’unité 5 des parcelles assainies : Un enfant de 6 ans emporté par les flammes


Dramatique ce qui s’est passé hier à l’Unité 5 des Parcelles Assainies. Un enfant de 6 ans est mort calciné dans une armoire qu’il a lui-même, incendié. Sur l’origine de ce mortel incendie qui a couté la vie au petit Abdoulaye Diouf, ses parents, encore sous le choc de cette horreur, pensent savoir que l’enfant jouait avec des allumettes dans l’armoire.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Octobre 2017 || 37 partages || 0 commentaires

Incendie à l’unité 5 des parcelles assainies : Un enfant de 6 ans emporté par les flammes
 
A l’unité 5 des Parcelles assainies, c’est le désarroi et la consternation après la disparition tragique du petit Abdoulaye Diouf : un garçon de 6 ans qui fréquentait encore l’école coranique et qui a été emporté par les flammes. 

Sur place, des cris fusent de partout. Des femmes sont assises à même le sol, le visage triste et le regard perdu. Le domicile où a eu lieu le drame, fait face à celui de feu Ablaye Mbaye. 

Revenant sur les faits, Saliou Diouf, un oncle de la victime, n’en revient toujours pas. Il avait même essayé de sauver l’enfant, mais c’était trop tard. Son neveu Abdoulaye, plus connu sous le sobriquet de « Ablayé » avait été envoyé par sa tante acheter du charbon vers les coups de 13h. Arrivé à la maison, raconte-t-il, on lui a demandée d’aller se reposer un peu, car il faisait chaud. 

Poursuivant ses explications, l’oncle du défunt indique que c’est tout d’un coup qu’ils ont entendu des cris. L’enfant criait, selon lui, le nom de sa mère ‘’Soda’’ pour lui demander de lui venir en aide. Mais par la suite, les choses sont allées très vite. « On a vu la fumée envahir tout le balcon », lâche-t-il difficilement. 

Sur les circonstances de l’incendie, l’interlocuteur est resté évasif. « on ignore vraiment l’origine de cet incendie. Mais, il me semble que l’enfant jouait avec des allumettes dans l’’armoire… », a-t-il dit. Selon lui, c’est au moment où il est venu éteindre l’incendie, qu’il a vu un des pieds du petit Ablaye qui se balançait. Et là, dit-il, » je voulais coûte que coûte le faire sortir, mais c’était trop tard. C’est la police de Golf qui était venue pour faire le constat. Et il paraît qu’on l’a évacué à l’hôpital le Dantec », a soutenu l’oncle éploré. 

Ce dernier n’a pas manqué de s’insurger contre le retard accusé par les sapeurs-pompiers qui sont venus une heure de temps après. « On les a appelés entre 13h et 14h, mais ils sont venus presque 1h après », ont déploré les voisins et proches trouvés sur les lieux. 

Encore sous le choc, la mère du défunt trouvée avec des voisines, est quand même restée digne face à cette épreuve. « Ce qui devait arriver, est arrivé. On ne peut rien contre le destin. Il faut prier pour le repos de son âme », s’est résigné la dame. 



Vox populi
 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :