Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Incendie dans l'Alberta : l'évacuation des sinistrés se poursuit


Environ 2 000 véhicules ont été escortés vendredi par la police canadienne, pour permettre aux sinistrés pris au piège des feux de forêt au nord de Fort McMurray de s'échapper vers le sud. Sur le terrain, la situation reste critique.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 7 Mai 2016 || 38 Partages

En convoi escorté par la police canadienne, des populations déplacées par le gigantesque incendie  qui fait rage dans la province canadienne de l'Alberta, ont gagné vendredi 6 mai des zones plus sûres.

Au total, environ 2 000 véhicules se sont mis en route dans l'après-midi, par groupes d'une cinquantaine de voitures, survolés par des hélicoptères chargés de surveiller la progression des flammes. La police a mis en place des stations d'urgence pour que les conducteurs puissent le cas échéant refaire le plein de carburant et poursuivre leur route.

 

"Une zone de guerre"

Cette vaste opération a été mise sur pied pour sortir les milliers de personnes qui étaient toujours réfugiées dans des bases de secours des compagnies pétrolières, à 30 ou 40 km au nord de Fort McMurray. Le centre de la capitale canadienne des sables bitumineux est pratiquement intact, mais des secteurs résidentiels aux abords de la ville sont largement en ruines.

"Le centre-ville est en grande partie intact, le central téléphonique également, l'hôpital est toujours debout et la station d'épuration a été remise en état", a assuré vendredi Rachel Notley, Première ministre de l'Alberta, en notant que l'aéroport, situé au sud-est de la ville, était également épargné.

Sans minimiser l'étendue des dommages, Rachel Notley a aussitôt nuancé : "Nous avons vu, le coeur serré, les photos prises par les habitants qui ont traversé Fort McMurray (...) et cela ne fait aucun doute que les dégâts sont étendus", nécessitant "des mois" de reconstruction.

Les habitants ont en effet décrits des scènes terrifiantes. "Cela nous a fait penser à une zone de guerre", témoigne Marisa Heath, qui a passé 36 heures à bord de sa camionnette. "Angoissant. La seule chose que l'on pouvait voir, c'était les fondations en ciment des maisons", ajoute-t-elle.

"Le feu continue de brûler sans aucun contrôle"

L'incendie, qui a pris dimanche dernier, a progressé sous l'effet du temps chaud et sec qui règne dans la région. Selon le dernier bilan des autorités, les flammes ont parcouru 100 000 hectares de terrain et les autorités s'attendaient à ce que le feu gagne encore en intensité.

"Le feu continue de brûler sans aucun contrôle", mais en se déplaçant vers le nord-est, soit vers la forêt boréale où il n'y a plus aucun habitat, a ainsi expliqué Rachel Notley.

Le gouvernement de l'Alberta a débloqué des fonds d'urgence pour aider les évacués à subvenir à leurs besoins. La province versera 1 250 dollars par adulte évacué et 500 dollars par personne à charge. Les autorités ont demandé à toutes les personnes déplacées de se faire enregistrer auprès de la Croix-Rouge pour faciliter leur prise en charge.

Des appels à la générosité ont été lancés dans tout le Canada. "Le gouvernement du Canada doublera tous les dons faits à la Croix-Rouge canadienne pour aider à secourir les sinistrés de Fort McMurray", a promis vendredi le Premier ministre fédéral, Justin Trudeau.

Avec Reuters et AFP


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:07 Fillon lance l'offensive contre Valls