Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Incendie du Pavillon Vert : Les sinistrés attendent toujours d'être dédommagé


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 2 Mai 2016 || 33 Partages

Après quatre mois d’attente, rien n’est encore fait pour les victimes sénégalaises de l’incendie du Pavillon Vert lors de la dernière Fidak. Lasses d’attendre, les victimes, regroupées autour d’une association, ont tenu, ce matin, un point de presse pour exiger leur dédommagement auprès des autorités du Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (Cices). « Nous sommes plus de 40 personnes qui sont des victimes de l’incendie du Pavillon vert. Depuis plus de 4 mois, on est là à attendre afin de pouvoir rentrer dans nos fonds estimés à plus d’une centaine de millions mais, jusqu’à présent, rien n'est encore fait », a déclaré Amadou Thiam qui ajoute qu’ils ont frappé à toutes les portes, mais qu'il n’y a toujours pas de satisfaction par rapport à leur demande. « Les autorités du Cices nous ont proposé un règlement à l’amiable que nous avons accepté mais, depuis lors, rien n'a été fait », informe-t-il. Une attitude que déplorent M. Thiam et ses camarades. 

Aussi, demandent-t-ils l’aide des autorités étatiques afin de rentrer dans leurs fonds, parce que ne sachant plus à quoi s'en tenir avec « ce jeu de ping-pong servi par les autorités du Cices ». « Depuis 4 mois, c’est comme une balle de ping-pong entre l’expert et les autorités du Cices qui nous a été servi. Le directeur nous avait dit qu’il ne connait pas les causes de l’incendie. C’est alors qu’il nous a demandé de déposer nos factures avant qu’il ne trouve un expert en incendie pour connaitre les causes et estimer les dégâts. Après le dépôt des factures de nos bagages au niveau de l’expert, ce dernier nous avait promis un dédommagement forfaitaire allant de 40 à 60%, etc. », explique la présidente de l’association des sinistrés de l’incendie du Pavillon Vert. Mieux, dit-elle, « le Directeur avait fait une déclaration à la télévision pour dire que les victimes seront dédommagées. Il avait dit qu’ils vont vérifier d’abord si c’est la foire qui a vendu ces cantines ». 

Les membres de l'association des sinistrés de l’incendie de la Fidak 2015, par la voix de Mme Dia, ne s’est pas limitée à réclamer leur dû, ils font dans la menace. « Nous n’accepterons plus qu’une foire ou salon soit tenue au Cices tant que nous ne rentreront pas dans nos fonds », menace-t-elle avant d’indiquer qu’ils ont sursis à la procédure judiciaire enclenchée à l’époque par leurs avocats après la demande des autorités du Cices du règlement à l’amiable. 

Dans un souci d’équilibrer l’information, la rédaction de leral a pris la peine de contacter le Directeur du Cices, Cheikh Ndiaye, pour qu'il donne sa version des faits. Nous y reviendrons prochainement. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :