Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Infrastructures sportives : Matar Bâ annonce un vaste programme pour combler le déficit


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 20 Septembre 2016 || 10 Partages

Infrastructures sportives : Matar Bâ annonce un vaste programme pour combler le déficit

La pose de la première pierre du stade de Malicounda à Warang a été l’occasion pour le ministre des Sports de dévoiler sa feuille de route en termes d’infrastructures. Selon Matar Bâ, il est primordial d’avoir un programme bien ficelé quand on hérite d’un déficit criant d’infrastructures. L’injustice sur la question des stades, a-t-il dit, est en train d’être gérée. « C’est pourquoi nous avons déjà lancé les stades de Sédhiou et de Kédougou et pour Kaffrine il y avait un recours qui va bientôt être vidé », a-t-il indiqué.

Pour le stade de Malicounda, le ministre a laissé entendre qu’après la réception, l’infrastructure sera dotée de grille de protection. « Ensuite, nous allons évoluer vers les tribunes et aller probablement vers l’éclairage et le gazon. D’ici un à deux ans, nous aurons une infrastructure digne de ce nom qui va relever le niveau technique des footballeurs », a-t-il dit.
En plus de l’arène nationale qui est en construction, le Palais des Sports, le ministre a assuré que les autres disciplines sportives seront aussi accompagnées. « Nous avons un projet pour le golf. Pour l’hippodrome national, on a aussi des partenaires.

On va travailler afin d’avoir des dojos pour permettre à ceux qui pratiquent le karaté et d’autres sparts martiaux de pouvoir disposer d’une infrastructure leur permettant d’évoluer convenablement », a relevé Matar Bâ. Pour le stade Ngalandou Diouf, le ministre a tenu à rassurer que rien ne l’obligeait à aller à Rufisque pour accompagner cette ville qui  a démarré la réfection de l’infrastructure avec l’Agetip. « Nous sommes allés accompagner ce que le maire est en train de faire, mais mettre le gazon synthétique et l’éclairage qui fait 750 à 800 millions de FCFA n’est pas dans les possibilités de la ville de Rufisque. C’est pourquoi nous avons pris en charge ce dossier », a indiqué Matar Bâ. Selon lui, le respect des procédures dans un projet qui demande beaucoup de millions est très important. « Nous y sommes. L’Agetip a déjà lancé le marché qui a été attribué. Il s’agit maintenant de respecter les procédures ».

Pour lui, ce n’est pas sous la pression qu’on va tordre le cou aux textes qui régissent ces marchés. D’ici l’année prochaine, a assuré le ministre des Sports, Rufisque ne parlera plus de gazon synthétique ou d’éclairage. Pour le stade Lat Dior de Thiès, a-t-il souligné, le travail va se poursuivre si l’avenant est accepté.

 
wiwsport avec le soleil

DakarFlash3



Nouveau commentaire :