Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Installation d’une usine de vin à Nguékhokh : La famille de feu Ibrahima Sakho dit niet


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 9 Octobre 2015 || 39 Partages

La famille de feu El Hadji Ibrahima Sakho est dans une colère noire. Une colère causée par l’implantation d’une unité agro-industrielle de vin à Nguékhokh. Outré par l’installation de cette unité de production de vin qu’il qualifie d’« agression inacceptable », Habib Sakho, le khalife du défunt érudit, a interpellé toutes les autorités étatiques et religieuses du Sénégal sur l’urgence d’arrêter « cette provocation ».

Habib Sakho, par ailleurs président de l’Association nationale des familles religieuses du Sénégal, prévient : « Nous combattrons et continuerons de combattre jusqu’à la dernière énergie cette exploitation, et par tous les moyens, incha’Allah?! Et nous n’avons aucun doute sur le soutien de tous les musulmans du Sénégal et des familles religieuses ».

Dans les colonnes de « Grand-Place », il ajoute que « les autorités locales de Nguékhokh ont exprimé un manque de respect total vis-à-vis de ce que représentent la mémoire et l’œuvre des fondateurs de Nguékhokh, aux yeux des musulmans et des Sénégalais ». « En effet, il ne s’agit pas d’un projet, mais d’une entreprise déjà acquise et entamée depuis un an sur une surface de 10 hectares et dont le premier qui est en exploitation est à sa deuxième vendange. Elle a déjà produit 500 bouteilles commercialisées. Nguékhokh est une cité de rédemption où les fidèles voient leurs péchés absous et leurs âmes purifiées. C’est pour cette raison qu’El Hadj Ibou Sakho avait choisi Nguékhokh pour y vivre jusqu’à sa mort et y être inhumé. Les gens viennent de partout pour visiter la cité et y recueillir les bienfaits du Tout-Puissant », fait savoir le fils de Ibou Sakho.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :