Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Installation du nouveau doyen des juges – Ces dossiers brûlants qui attendent Samba Sall


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Novembre 2015 || 23 Partages

Samba Sall est devenu officiellement le nouveau Doyen des juges d’instruction près le tribunal de grande instance de Dakar. Il a été installé avant-hier jeudi. Le successeur de Mahawa Sémou Diouf hérite de chauds dossiers et laisse Thione Seck à un inconnu, pour le moment.

C’est devenu officiel ! Le premier cabinet change de chef. Samba Sall a été installé avant-hier jeudi sur le trône du premier cabinet d’instruction du tribunal de grande instance de Dakar. Le ci-devant magistrat instructeur au deuxième cabinet remplace officiellement Mahawa Sémou Diouf. La passation de service entre les hommes enquêteurs s’est passée dans les locaux du premier cabinet. Ainsi, Samba Sall prend les rênes du premier cabinet et hérite de dossiers hyper sensibles. L’ancien chef du deuxième cabinet a maintenant son mot à dire sur l’affaire très médiatisée du meurtre de l’étudiant Bassirou Faye. L’ordonnance du Doyen des juges qui a renvoyé le policier Sidy Mouhamed Boughaleb devant la Chambre criminelle pour y être jugé pour meurtre a été attaquée par le parquet. Cependant, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel avait donné raison au chef du premier cabinet. Samba Sall héritera aussi d’un autre bras de fer avec le Parquet, outre ce dossier de l’étudiant tué au mois d’août 2014 dans l’enceinte du campus social de l’Université de Dakar. En effet, Samba Sall défendra aussi les conclusions de son prédécesseur sur l’affaire Sudatel. Dans ce dossier également, l’ancien Doyen des juges avait sollicité du parquet un réquisitoire définitif pour pouvoir clôturer l’instruction, mais le Parquet avait répondu par un réquisitoire supplétif. Le maître des poursuites avait demandé au magistrat instructeur de poursuivre l’instruction. Il voulait que le juge adresse des lettres de rappel aux autorités chargées de l’exécution des commissions rogatoires internationales lancées, notamment en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et aux Emirats Arabes Unis. Le Parquet sollicitait aussi un mandat d’arrêt contre Kéba Keinde. Des demandes que l’ancien Doyen avait refusé de suivre. Aussi, c’est lui Samba Sall qui enquête sur l’affaire supposée de terrorisme reproché à Cheikh Alassane Sène. Pour ce dossier, son prédécesseur, Mahawa Sémou Diouf avait envoyé un communiqué en règlement définitif au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dakar. Depuis près de 3 mois, il attendait la réponse du maître des poursuites. Seulement, c’est Samba Sall qui recevra le réquisitoire définitif de Serigne Bassirou Guèye. Ces dossiers médiatisés s’ajoutent aux dizaines d’autres affaires qui attendent Samba Sall.

Samba Sall «dessaisi» du dossier Thione Seck

Autant le nouveau Doyen des juges a hérité de dossiers, autant il en a laissé en rade. En fait, Samba Sall laisse le deuxième cabinet avec de sensibles affaires. L’enquêteur avait l’habitude de gérer des dossiers délicats, comme celui du Plan Jaxay dans lequel Aïda Ndiongue a été arrêtée, inculpée, placée sous mandat de dépôt par Samba Sall, jugée et relaxée par le tribunal correctionnel de Dakar. Mais le dossier qui a le plus marqué l’opinion, ces derniers temps et qui a été géré par l’ex-magistrat instructeur au deuxième cabinet, est l’affaire du chanteur Thione Seck. C’est en réalité Samba Sall qui avait hérité du dossier d’association de malfaiteurs, falsification, altération de signes de monétaires ayant cours légal à l’étranger, blanchiment d’argent, tentative d’escroquerie, dans lequel Thione Seck joue les premiers rôles. D’ailleurs, c’est lui qui avait inculpé et placé sous mandat de dépôt le leader du «Raam Daan». Par la suite, Samba Sall a refusé d’accorder à Thione Seck une mise en liberté provisoire. Aujourd’hui, le nouveau Doyen des juges va laisser cette affaire à un autre juge d’instruction. A qui ? La question reste entière, même si des sources proches du Palais de justice avancent que le magistrat Yakham Lèye est en pôle position pour prendre les rênes du deuxième cabinet. Ainsi, Thione Seck risquerait de tomber dans les mains d’un fin enquêteur. De fins espoirs en perspective.

l4OBS


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >