Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Italie: Pour avoir perdu son travail, une Sénégalaise a failli être tuée par son mari


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 21 Mai 2016 || 2456 Partages

Italie: Pour avoir perdu son travail, une Sénégalaise a failli être tuée par son mari

Incroyable mais vrai cette histoire que relate nos confrères de wabitimrew.net. Pour avoir perdu son travail, une femme de 38 ans a été grièvement tabassée par son mari. Les faits se sont déroulés à Seregno, une ville italienne de la province de Monza et de la Brianza dans la région Lombardie en Italie.

Furieux, un « modou modou » a violemment tabassé sa femme qui a commis le seul tort d’avoir perdu son travail. Cela s’est passé en Italie. N’eut été l’intervention rapide des voisins qui ont alerté la police, la victime complément ensanglantée allait y laisser la vie.

Sans travail, le sénégalais quadragénaire vivant en Italie depuis 2002, avait placé tout son espoir sur le travail de sa femme pour survivre en terre transalpine et également envoyé de l’argent à sa famille au Sénégal.

Mais, par la force du destin, celle-ci a perdu son travail victime d’un licenciement. Plongé dans une grosse ire rarement vue, le « modou modou » s’est déchainé comme une fauve sur la pauvre la battant avec une manche à balai.

Comme cela ne suffisait pas, il se saisit d’une lame pour lui lacérer le bras. A en croire la source de wabitimrew.net , l’émigré sénégalais mène la vie dure à sa douce moitié depuis plusieurs années.

Quoi qu’il en soit, la brave victime a été acheminée à l’hôpital de Desio où le diagnostic est resté sévère : dix points de suture au bras, des contusions et plusieurs lésions. Son bourreau de « modou modou » a été envoyé en taule poursuivi pour le délit de maltraitance, d’agression et de tentative de meurtre.


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 21/05/2016 22:05
Ce compatriote n'a jamais aimé sa femme. Elle a intérêt à quitter cet homme indigne de garder une femme. Quelle honte !

2.Posté par Boy Toronto le 22/05/2016 20:17
merde

Nouveau commentaire :