Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



JAMRA et Mbañ Gacce au chevet des grévistes de la faim des ex agents d'AMA- senegal


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 11 Juin 2016 || 187 Partages

JAMRA et Mbañ Gacce au chevet des grévistes de la faim des ex agents d'AMA- senegal
Quand l’Etat du Sénégal avait estimé, en 2006, devoir procéder à une rupture unilatéral du contrat le liant à la défunte société de nettoiement, AMA-Sénégal, les organisations syndicales avaient pourtant crié à tue-tête que la logique (et la loi) voudrait que ces licenciements massifs fussent précédés d’un plan social, dument élaboré, comme le veulent les usages, entre les parties contractantes. Mais rien n’y fit. Et le drame social qui est en train de se dérouler, depuis dix jours, sous nos yeux est la conséquence tragique de ce déni de justice 

Pourtant, au moment de la liquidation de ladite société, les travailleurs nourrissaient une légitime confiance, quant à la sécurité qu’étaient censés leur conférer leurs CDI (contrats à durée indéterminée). Ces derniers les préservant légalement de toute décision patronale unilatérale, mettant en péril leur gagne-pain.

De plus, ils n’avaient aucune raison de ne pas avoir un préjugé favorable, face à la volonté affichée par l’Etat de ne pas les abandonner à leur sort, en reconnaissant leur devoir globalement 3 milliards et 98 millions (arriérés de salaires, indemnités de licenciement et prévis confondus). Et avait même matérialisé sa bonne intention de respecter son engagement financier, à travers un protocole d’accord co-signé avec les représentants syndicaux des agents de AMA-Sénégal.

Sur la base du principe de la continuité de l’Etat, le président de la République, M. Macky Sall, a bien voulu consentir, en 2015, un acompte de 130 millions. Un geste de bonne volonté, certes, mais qui se révéla être une goutte d’eau dans l’océan de problèmes dans lequel se débattent les 1.777 familles des ex-agents, dont la majorité est toujours confinée dans une précarité criarde !

Une délégation de l’Organisation islamique JAMRA et de Mbañ, dirigée par Imam Massamba Diop, accompagnée de l’honorable député Ndéye Awa Mbodj, se rendra ce samedi 11 juin 2016, à 13 heures, au chevet des grévistes de la fin de AMA-Sénégal (à la Cité Sofraco de Guèdiawaye, à côté du poste de Police), pour partager leur calvaire. Tel que le recommande l’Islam, particulièrement en ce mois béni de Ramadan, où exhortation est faite aux croyants de témoigner de leur solidarité envers les plus faibles et autres victimes d’injustice.

IGFM

 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >