Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Jules Baldé, Coach d'Ama : «On n'est pas prêt à lutter après le 3 janvier»


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 31 Décembre 2015 || 20 Partages

Jules Baldé, Coach d'Ama : «On n'est pas prêt à lutter après le 3 janvier»

Excaf pourrait tout annuler

Sidy Diagne est visiblement très dégoûté par la tournure que prend cette affaire. Le PDG de Excaf Telecom qui est très fatigué de ces multiples reports et de l’incompré- hension des lutteurs a voulu annuler la troisième journée et passer à autre chose. M. Diagne n’a encore pris aucune décision définitive. Mais il doit vraiment être à bout. C’est dire qu’il pourrait tout abandonner et peut-être laisser les lutteurs avec les avances. Aux lutteurs d’être très souples pour éviter que la déception soit grande pour Sidy Diagne.

Jules Baldé : «La faute ne nous incombe pas»

«Nous nous préparons à combattre le 3 janvier. C’est la date du 27 décembre qui avait été retenue par Excaf. Après, les organisateurs nous ont demandé de lutter le 3 janvier 2016, ce qu’on a accepté. On n’est pas prêt à combattre après cette date. Si les organisateurs n’acceptent pas de tenir le combat le 3 janvier, on ne va pas lutter. Tout le monde sait qu’on n’a jamais fait de sortie dans la presse pour refuser de combattre. On a toujours exprimé notre disponibilité à honorer nos engagements. Mais actuellement, on ne peut plus attendre. Si le combat ne se tient pas, on ne nous imputera pas la faute. On a toujours honoré nos engagements.»

Mbaye Thioune : «Tapha Tine est prêt à lutter à n’importe quelle date»

«On a toujours été prêt à combattre. Tout le monde le sait. On n’attend que le mot d’ordre : «venez lutter». On est prêt. Lundi passé, on était au CNG pour discuter. J’ai donné mon accord pour combattre. On est prêt à lutter, que ce soit en Gambie ou à Dakar. On n’a pas ce problème-là. On est prêt à lutter le 3, le 17 ou le 24 janvier. Tapha Tine veut combattre et passer à autre chose.»

Palla Diop : «On attend le consensus pour aller au CNG»

«Après la rencontre de lundi passé, Alioune Sarr attendait qu’il y ait consensus entre les quatre lutteurs et les organisateurs pour aller au CNG et entériner la nouvelle date. On attend ce consensus. Nous serons prêts à combattre à la date que tout le monde acceptera. Du côté de Gouye Gui, c’est seulement en Gambie qu’on ne veut pas lutter. À part ça, on est prêt à combattre à Dakar à n’importe quelle date.»

wiwsport

DakarFlash3



Nouveau commentaire :