Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Kaffrine – Moussa Samb accusé d’avoir violé et engrossé sa voisine de 17 ans


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 17 Juin 2016 || 81 Partages

Kaffrine – Moussa Samb accusé d’avoir violé et engrossé sa voisine de 17 ans
Le quartier Kaffrine 2, sis dans la commune de Kaffrine, est secoué, depuis mardi dernier, par une affaire de viol suivi de grossesse sur une mineure de 17 ans. Au cœur des récriminations, le sieur Moussa Samb a confessé son forfait et imploré la clémence de Dame justice.

Situé à la périphérie de la commune de Kaffrine, le populeux quartier Kaffrine 2 est secoué par une affaire de mœurs, portant viol suivi de grossesse d’une mineure de 17 ans. La particularité de ce fait est qu’il ne souffre visiblement d’aucun doute. Le mis en cause, Moussa Samb, ne s’est pas seulement contenté de confesser son forfait, il a en sus imploré la clémence de la justice. Ce qui ne l’a pas, pour autant, tiré d’affaire.

Pourtant, ce fait de mœurs qui a perdu Samb remonte au 24 décembre 2015. Ce jour, après le repas de midi, Moussa Samb zieute dans un espace du mur de sécurité qui sépare sa maison à celle de sa victime pour s’assurer que F.Mb était seule chez elle. Très fin, il hèle la fille et l’invite à le rejoindre. Ignorant les raisons de cette invitation, F.Mb s’exécute. Seuls dans l’intimité de sa chambre, Samb lui propose une partie de jambes en l’air. Prise au dépourvue par cette proposition, la jeune fille tente de s’enfuir. Samb la maîtrise et verrouille à double tour la porte de la chambre. C’est sur ces entrefaites qu’il a abusé d’elle. De ce viol, F.Mb perd sa virginité et contracte une grossesse. Le coup d’essai réussi, Samb récidive le lendemain. Seulement, de peur d’être démasqué, il choisi de mettre un terme à sa «relation» avec la jeune fille et ne lui adresse plus la parole. Une stratégie qui ne l’a pas servi. Mardi dernier, F.Mb est, une fois de plus, pressée de questions par ses proches qui lui exigent de révéler le nom de l’auteur de sa grossesse. Elle craque et lâche le nom de Moussa Samb.

Atterrée, sa maman l’a acheminée en consultation. Le gynécologue confirme la grossesse et précise qu’elle est vieille de 5 mois. Munis de ce dossier médical, elle a saisi la gendarmerie d’une plainte qui a conduit à l’arrestation de Moussa Samb qui est passé à table. Toutefois, il réfute la thèse du viol, invoquant le consentement de la victime. Placé en garde à vue, Samb a été déféré hier matin au parquet de Kaolack pour détournement de mineure et viol suivi de grossesse.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >