Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Karim Benzema sur l’affaire de la sextape : «Je ne suis pas coupable»


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 3 Décembre 2015 || 14 Partages

Karim Benzema sur l’affaire de la sextape : «Je ne suis pas coupable»

Karim Benzema s’est exprimé pour la première fois publiquement, ce mercredi sur TF1, depuis sa mise en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. L’attaquant du Real Madrid a clamé son innocence.

 Quelques heures après la divulgation par Le Monde, du procès-verbal de l’audition de Karim Benzema, le 5 novembre à la PJ de Versailles, le joueur s’est exprimé pour la première fois publiquement, ce mercredi soir sur TF1. Dans une interview enregistrée la veille à Madrid, l’attaquant du Real, mis en examen pour «complicité de tentative de chantage» dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, a voulu donner sa version des faits pour répondre à«l’acharnement médiatique» dont il a, selon lui, fait l’objet.
 
«Ce qui se passe, c’est simple. J’entends qu’il y a une vidéo qui tourne sur lui (Valbuena), donc je viens le mettre au courant. Mais quand je vais le mettre au courant, il a l’air déjà au courant, a raconté le buteur de l’équipe de France, au sujet des premiers contacts avec son coéquipier chez les Bleus, alors en rassemblement à Clairefontaine. Je me suis dit que je peux l’aider. J’ai un ami à Lyon. Je me suis dit qu’on pourrait gérer. (…) Je lui parle avec le coeur, il le sait. Il me répond qu’il a prévenu la police.»
 
«Quand je rends un service, je ne demande rien en retour. Lui-même sait que j’ai été sincère avec lui. Je n’ai jamais parlé d’argent ou quoi ce soit»
 
«Après, que j’entende que j’ai fait du chantage, que je lui ai demandé de l’argent, ça me rend fou, a poursuivi Benzema. Je n’ai pas besoin de gagner de l’argent. Quand je rends un service, je ne demande rien en retour. Lui-même sait que j’ai été sincère avec lui. Je n’ai jamais parlé d’argent ou quoi que ce soit.» «Deux ou trois fois, je lui ai dit que mon ami est à Lyon et peut régler pas mal d’histoires, a encore assuré. Au départ, je ne pense pas qu’il pense ça (du chantage). Après, il s’est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews. Mais le jour même, on n’a jamais parlé d’argent.»
 
 Interrogé sur son entourage, Benzema s’est aussi montré ferme : «Je ne sais pas de quoi on parle quand on parle de mon entourage. Je resterai toujours fidèle à mes amis et à ma famille, a-t-il indiqué. Je montre l’exemple à beaucoup de jeunes, je n’ai jamais eu d’histoires.» Sur l’affaire Zahia, qui remonte à 2010, il rétorque : «J’ai été blanchi, il faut oublier.» Quant à son ami Karim Zenati, qui aurait joué le rôle d’intermédiaire, «c’est mon ami d’enfance, rappelle Benzema. Il a eu un passé comme tout le monde. (…) Il est sorti de prison, il a saisi sa chance. C’est comme mon frère,
Si Valbuena s’est dit «très déçu» par son comportement et les propos employés à son égard («tarlouze», par exemple), Benzema répond encore : «Je le comprends. La seule chose que je regrette dans tout ça, c’est d’avoir pris ça à la rigolade avec mon ami au téléphone. Je m’en excuse auprès de lui. On rigole parfois sur des trucs qui peuvent être graves. Mais tous les joueurs peuvent le comprendre. Dans le vestiaire, on ne se dit pas« mon cher », des choses comme ça…»
 
Alors que l’enquête suit son cours et qu’il risque une peine de cinq à sept ans de prison, Benzema «espère que cette affaire va bien se terminer». «Je ne suis pas coupable, a-t-il martelé. Je ne joue pas un jeu. J’espère qu’on va tous être bien, Mathieu, moi, mon ami, qu’on va retourner tous en équipe de France pour gagner cet Euro.»
 
L’Equipe

Dakarflash2



Nouveau commentaire :