Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Karim Wade regrette de n'avoir pas rencontré ses sympathisants à sa sortie de prison


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 24 Juin 2016 || 677 Partages

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade, gracié dans la nuit de jeudi à vendredi, par le président de la République, Macky Sall, dit regretter de n’avoir pas pu rencontrer, à sa sortie de prison, "les millions de Sénégalais des villes et des campagnes", pour les remercier de leur soutien lors de son incarcération dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis.

Le fils de l’ancien chef de l’Etat d’Abdoulaye Wade avait été condamné en mars 2015 à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA, par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Libéré tard dans la nuit du jeudi au vendredi, il s’est aussitôt envolé pour le Qatar.

‘’Mon vœu le plus cher était d’aller, dès ma libération, dans nos villages et dans nos villes, à la rencontre des millions de Sénégalais qui m’ont assuré de leur soutien, m’ont accompagné de leurs prières et qui n’ont jamais douté de mon innocence pour les en remercier. J’imagine leur peine mais, malheureusement, les conditions de ma sortie de prison en ont décidé autrement’’, a-t-il déploré.

S’exprimant dans une déclaration dont copie est parvenue à l’APS, il a rendu grâce au Seigneur de lui avoir permis de traverser l’épreuve qu’il lui a fait subir en gardant sa foi, sa sérénité et sa santé.

Karim Wade a aussi exprimé sa ‘’profonde’’ reconnaissance envers ses parentes ainsi qu’envers les différents guides religieux du pays, ses avocats, les militants et responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) et les organisations de défense des droits de l’homme.

‘’Ma gratitude va à toutes les personnes qui m’ont exprimé leur soutien pendant ces années de privation, particulièrement toutes les personnes que je ne connais pas et qui ont tenu à être à mes côtés dans les moments difficiles, venant souvent de très loin et, parfois, passant la nuit devant la porte de la prison pour pouvoir me manifester leur solidarité’’, écrit-il dans sa déclaration.

Il a en outre réaffirmé ‘’toute sa confiance’’ au PDS, l’ancien parti au pouvoir fondé par son père Abdoulaye Wade, en 1974. ‘’Je réaffirme toute ma confiance au Parti démocratique sénégalais (PDS), renforcé par le soutien de ses alliés’’, a-t-il notamment déclaré.

"J’ai la ferme conviction que ce parti, mon parti, a besoin de la confiance et de l’adhésion du plus grand nombre de nos concitoyens à qui je demande de venir nous y rejoindre, pour assurer les victoires à venir, notamment lors des prochaines élections législatives, et porter encore plus haut l’ambition et la vision de Me Abdoulaye Wade’’, a-t-il ajouté.

"La confiance des militants et l’espérance des Sénégalais méritent tous les sacrifices et privations. En ces moments de ma vie, je regrette de n’avoir pas vu mes filles grandir et se fortifier dans les dures épreuves qui les ont privées de l’affection de leur père et jetées si tôt déjà dans la dure réalité d’un monde de souffrance et d’endurance.’’

"Je ne pourrais terminer sans avoir une pensée pour mes compagnons Ibrahim Aboukhalil, Alioune Samba Diassé (graciés aussi) et Mamadou Pouye (liverté provisoire)’’, a-t-il indiqué.

APS


Dakarflash2



Nouveau commentaire :