Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Kédougou : 23 millions de FCfa de produits impropres à la consommation incinérés


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 21 Avril 2017 || 929 partages || 0 commentaires

Kédougou : 23 millions de FCfa de produits impropres à la consommation incinérés
 

Cette action de destruction de produits prohibés et/ou impropres à la consommation a eu lieu à Kénioto sur le site qui abritera prochainement le tribunal d’instance de Kédougou. La séance s’est déroulée en présence des autorités administratives, du tribunal départemental, de la police, de la gendarmerie, des sapeurs pompiers, de la brigade régionale d’hygiène, de Mme Astou Diagne Cissé, la 2ème adjointe au maire de la commune de Kédougou, des préfets de Kédougou et Salémata et de M Khadim Hann, adjoint au Gouverneur chargé de Développement.

M El hadj Yoro Fall, commissaire aux enquêtes économiques, par ailleurs chef de service régional du commerce de Kédougou a apporté quelques précisions sur la portée de l’acte et les différentes stratégies déployées sur le terrain pour parvenir à cette saisie.

 « Il s’agit de l’incinération de produits périmés,  une variété de  détergents d’insecticides, de bombes anti moustiques, de la boisson, de la moutarde, de la mayonnaise des produits laitiers, des denrées de consommation courante, de la farine, du riz impropre à la consommation et de la drogue dont le chanvre indien. Par le biais de divers procédés d’investigation, notre brigade se déploie souvent dans toute la région pour  contrôler les circuits de distribution, du grossiste au détaillant Nos actions sur le terrain nous font requérir les services de la qualité et de la métrologie pour pousser les investigations en vue de détecter les produits qui n’ont pas de FRA  ou des produits importés qui n’ont pas suivi les circuits normaux. En amont, nous travaillons en synergie avec les autres composantes du Comité Régional de Développement (CRD), avec  l‘administration territoriale. Nous faisons passer l’information pour prévenir les populations de ces dangers. Cependant,  avec la porosité des frontières, ces produits constituent une menace réelle pour la population » a-t-il précisé

Il faut dire que la valeur des produits incinérés se chiffre à un peu plus de 23 millions de FCFA. L’administration compte continuer à livrer un combat sans merci contre la consommation de ces produits prohibés et impropres à la consommation.

« Nous venons de procéder à l’incinération des produits saisis par le service régional du commerce, le service régional d’hygiène, la gendarmerie, la police. Il s’agit de médicaments et autres produits alimentaires dont les bouillons, du riz, de la boisson. Pour certaines raisons, on n’a pas pu incinérer les produits saisis par la douane. Nous le ferons une prochaine fois. En ce concerne la drogue saisie par la police et la gendarmerie, nous avons incinéré 144,3 kg de chanvre indien estimé à une valeur de 9 000 621 FCFA. Nous avons également incinéré des produits alimentaires, des médicaments saisis par le service régional du commerce et le service d’hygiène, évalués à 14 654 964 FCFA. Ces produits sont impropres à la consommation et nuisibles à la santé des populations, c’est pourquoi, les services agissent en synergie pour appréhender les malfaiteurs. Les produits avariés peuvent influer sur la baisse des prix sur le marché. L’Etat a mis en place des services compétents pour procéder à des contrôles réguliers des produits proposés aux consommateurs. Nous allons nous nous engager avec la dernière  contre l’utilisation de ces produits prohibés et /ou impropres à la consommation » a souligné M Khadim Hann, adjoint au Gouverneur chargé de Développement.

xibaaru


DakarFlash3



Nouveau commentaire :