Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Keur Massar : Il prend une seconde épouse et se fait arracher le sexe


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 18 Décembre 2015 || 982 Partages

Keur Massar : Il prend une seconde épouse et se fait arracher le sexe

Scandaleux, ce qui est arrivé au sieur O. Boye. Ayant pris une seconde épouse, il y a une semaine, ce dernier s’est vu arracher ses organes génitaux, lors d’une dispute.

Bien des personnes auraient pensé que c’est le fait de la première épouse (Aawo), mais tel n’est pas le cas. L’auteur de ce scandale est un homme du nom de Pape S. Nd. C’est en effet, une histoire de branchements clandestins qui a opposé le malheureux nouveau marié à son interlocuteur qui, le 13 décembre dernier, a amputé une bonne partie de son sexe. Une plainte a ainsi été déposée contre le sieur avec un certificat médical attestant une Itt (Incapacité temporaire de travail) de 15 jours.

Le procès s’est tenu le jeudi dernier. Attrait à la barre du tribunal départemental de Pikine, une localité de la banlieue dakaroise, le mis en cause, visiblement touché par les blessures qu’il a infligées à O. Boye, n’a pas voulu revenir sur les faits à l’origine de son procès.

Il a cependant nié avoir mordu son protagoniste au niveau des parties intimes. Et a soutenu que c’est O. Boye qui a sorti son bâton quand il est venu l’interpeller, pour lui donner un violent coup au coude. Précisant que ce dernier portait un pantalon, il dit avoir introduit sa main dans sa braguette pour arracher son sexe. Des propos qui n’ont pas convaincu le procureur.

L’avocat de la victime parlant de la gravité des blessures a estimé qu’il ne peut pas réclamer de dommages et intérêts tant qu’une expertise médicale pour déterminer les causes et les conséquences de la blessure n’est pas établie. Mais, il a aussi réclamé 2 millions de nos francs à titre provisoire.

Le procureur, après avoir rappelé que les faits se sont produits au cours d’une bagarre (à 1 h du matin), a requis une peine d’emprisonnement d’un an. Cette peine ferme, il l’a légitimée par le fait que le mis en cause n’est pas près de s’amender. Pour la simple raison que même le délégué de quartier de Keur Massar est intervenu pour un règlement à l’amiable de cette affaire, sans succès, à cause du refus du prévenu.

Au terme du procès, Pape S. Nd. A été condamné à une peine d’emprisonnement de 6 mois ferme et à payer 2 millions de francs CFA à O. Boye.  


DakarFlash3



Nouveau commentaire :