Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Khouraichy Niass : « Khadafi avait demandé à Baye Niass de renverser Senghor… »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 22 Décembre 2015 || 94 Partages

Khouraichy Niass : « Khadafi avait demandé à Baye Niass de renverser Senghor… »
DakarFlashNEWS - Mouhamed Khouraïchy Ibrahima Niass, dans cette interview exclusive, fait des révélations. Le maléfique plan de Khadafi contre Senghor pour porter Baye Niass à la magistrature suprême, la main pernicieuse de l’occident dans le terrorisme, les galopades verbales d’Oumar Sarr, la levée de l’immunité parlementaire de ce dernier depuis la deuxième législature, l’argent de Lamine Diack etc… A cœur ouvert! 

Que retenir de Baye Niass ? De son Gamou ? 

Khouraïchy Niass : Cheikh Ibrahima Niass est le fils de Serigne El Hadj Abdoulaye Niass. A un moment donné de sa vie, El Hadj Abdoulaye, âgé de moins de 30 ans, avait choisi d’accompagner Mouhamed Niass, son père qui était venu, dans le Saloum  soutenir Maba Dakhou Bâ dans le cadre du jihad mené contre les incrédules. A la fin de ce Jihad, Abdoulaye Niass était resté dans cette localité pour aider son ami à l’implantation de l’Islam et il jouait le rôle de Cadi.  C’est dans ce contexte qu’est venu au monde Cheikh Ibrahima Niass. Il a vécu 75 ans. Il est né en 1900. Il était différent des chefs religieux de son temps. Beaucoup de ses pairs n’avaient pas envisagé de quitter leurs localités. Baye Niass, lui, avait choisi d’aller dans d’autres pays comme le Nigéria où il compte présentement des dizaines de millions d’adeptes depuis 77 ans. Son  premier contact avec les Nigérians date de 1938. Il ne comprenait ni le Yorouba, ni la langue Ibo, encore moins le Haoussa. Pourtant, il a dominé les barrières de la langue et celle de la culture. Il a fondé Médina Baye en 1929. 
  

Baye Niass passe pour avoir eu des relations excellentes avec plusieurs chefs d’Etat  

Il avait noué d’excellentes relations avec les Chefs d’Etat d’Afrique. En effet, il était l’ami véritable de Nkuamé Nkrumah, du roi Fayçal, du roi Mouhamed 5 avant que celui-ci ne partit en exil, du roi Hassan 2, de Yancôba Gahone. Il était un chef religieux qui s’était ouvert au monde. A l’intérieur du pays, il avait su entretenir de bonnes relations de voisinage avec les autres chefs religieux de ce pays. Nul n’ignore qu’il était très proche de Serigne Fallou Mbacké.  

De son vivant, Baye avait fini de rendre des visites de courtoisie  à tous ses pairs Sénégalais. Les photos sont éloquentes pour attester de la véracité de mes allégations.  Il rendait visite à Serigne Abdou Aziz Sy, aux Layènes dont il était fréquemment l’invité d’honneur dans les cérémonies religieuses. Il fut un des membres fondateurs de la ligue Islamique Mondiale. Il faisait aussi partie de plusieurs associations du monde Islamique.  C’est lui qui a rénové ce Gamou. Il a pris part à 86 éditions. Pour ce qui concerne la Ligue Islamique, il s’était toujours offusqué du fait que le Sénégal fut représenté par le Maroc. Il avait alors décidé de combattre cette situation et s’était attaché les services de Mame Abdou Aziz Sy et de Serigne Cheikh Gaindé Fatma. Depuis, il a occupé le siège, et à sa disparition, c’est Barham Diop qui l’avait replacé. 
  

Khadafi aussi faisait partie de ses amis ? 

Oui. D’ailleurs, Baye était un jour allé lui rendre visite.  Son objectif était de l’inviter à mieux participer à l’effort religieux pour mieux donner à l’Islam son éclat. Malheureusement, Khadafi lui avait fait savoir qu’il s’indignait de savoir que le Sénégal était dirigé par un non-musulman. Il lui avait proposé des milices et des armes pour renverser le pouvoir de Senghor. Baye Niass avait refusé, regrettant que son hôte eût mal compris ses objectifs qui étaient de combattre pour la religion musulmane sans utiliser la violence. C’est pourquoi, il avait décliné l’offre et était reparti sur ses pas.  
  

Baye Niass non-violent… Naturellement pas d’accord avec le terrorisme ? 

Naturellement ! Baye fait partie des érudits de l’Islam qui soutiennent que le prophète (Psl ) n’a jamais utilisé les armes contre ses ennemis. Il n’a jamais attaqué. Il s’est toujours contenté de riposter. Dans la religion musulmane, il a dit dans ses écrits  qu’il n’y a pas de violence. Il n’y pas de contrainte. Il n’avait pas été d’accord avec le terrorisme. Il a participé à mettre un terme à la guerre du Biafra au Nigéria. Le terrorisme est source de violence, de manque de sérénité et de décadence économique. 
  

Êtes-vous convaincu de la pertinence des mesures prises par l’Etat du Sénégal contre le terrorisme ? 

Je ne sais pas ce que vous entendez par mesures . Mais je sais que la guerre, dès qu’elle éclate, elle peut embraser le monde et toucher des personnes qui ne sont pas directement concernées. Personnellement, j’ai toujours dit que le terrorisme n’était pas le seul fait des musulmans. Tuer un Imam, tuer des musulmans en train de prier, bombarder une mosquée un jour de vendredi …un musulman ne peut faire cela. Il y a la main de non-musulmans. Récemment j’ai été émissaire au Nigéria. Il m’a été rapporté que l’armée avait attaqué des populations à Iyola près de Maiduguri, fief de Boko Haram. Beaucoup de personnes ont été tuées et quelques prisonniers avaient été enregistrés. Ils étaient âgés entre 45 et 50 ans. Bizarrement, ils n’étaient pas circoncis. Où peut-on trouver dans ce monde un musulman âgé de 45 ans qui ne soit pas circoncis ? C’est inimaginable! Alors vous comprenez aisément que les souteneurs du terrorisme ne sont pas de la religion musulmane. 
  

Vous êtes d’accord avec l’envoi de soldats Sénégalais pour combattre le terrorisme? 

En effet, c’est même un devoir. C’est la religion musulmane qui exige de chacun qu’il s’évertue à protéger l’Islam. La décision du Gouvernement d’envoyer un contingent est selon moi une bonne idée.
  

Vous êtes député. Le député Sénégalais ne fait-il pas honte au peuple Sénégalais ? 

Je trouve que la majeure partie des députés fait un travail exceptionnel. Seulement, il faut noter que l’essentiel d’entre eux ne se présente à l’Assemblée Nationale que lors des plénières. Ils sont peut-être attirés par les caméras de télévision et a présence de la presse.  C’est l’occasion pour eux de se faire voir. Il faut savoir qu’il y a trois étapes dans le travail qui se fait à l’hémicycle. Il y a la commission Finances. Ensuite, il y a la commission technique et au finish la plénière. Beaucoup de parlementaires ne sont intéressés que par cette étape.  Mais dans tous les cas, ils font leur travail qui est de voter les lois , les budgets et ils le font. Maintenant, quand il s’agit de déplorer les dérives, on peut le faire. Cependant, ces troubles se passent dans les plus grandes assemblées du monde. Au Nigéria, au Japon, les députés se jettent des chaises. 
  

L’argent de Lamine Diack, vous de l’Afp, à combien s’élève le montant reçu ? 

« Le Monde » a apporté des précisions. Pour cet argent, je suis presque sûr que le Président Macky Sall n’en sait rien. Pour Moustapha Niasse, ce n’est même intelligent de penser qu’il en ait bénéficié. Politiquement, Lamine Diack est un socialiste. Compte tenu de l’histoire, il n’aurait jamais financé Moustapha Niasse. C’est d’ailleurs, pour le parti socialiste, l’homme qu’il ne fallait pas laisser occuper le palais Présidentiel. Et puis, le comptable des « Assises Nationales » a fini de déclarer qu’il n’a reçu aucun franc de cet homme. Macky, Idrissa Seck, Moustapha Niasse lui donnaient de l’argent, mais jamais Diack. 
  

L’arrestation d’Oumar Seck, c’est quand même froissant non? 

Écoutez, la loi existe et il faut la respecter. J’ai entendu un avocat dire qu’Oumar Sarr ne doit pas être arrêté parce qu’il est député. Il oublie, à dessein, que l’immunité parlementaire a été levée. Il fait du show politique. C’était lors de la deuxième législature. On peut cependant tout dire sans être inquiété. Mais il faut le dire décemment et respecter l’institution. Le Président de la République est tout de même une institution qu’il faut respecter... 

 

dakaractu
 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :