Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Kilifeu, «Y en a marre » : "Macky Sall et son Wax Waxéet, waxaati waxéet ..."


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 7 Novembre 2016 || 690 partages || 2 commentaires

L’éventuel couplage des législatives de 2017 avec la présidentielle de 2019 ne sera pas sans conséquences pour le pouvoir en place. Invité hier de «TOUT SE DISCUTE» de la 2stv, Kilifeu de «Y en a marre » indique en effet attendre de voir à l’oeuvre.  

Si  jamais, a-t-il martelé cette question agitée se matérialise, Macky Sall les trouvera en chemin.  «Il nous l’a fait une fois. Il ne nous le fera pas une deuxième fois», a indiqué Kilifeu qui ajoute que le Président Sall doit éviter cette confrontation en perspective. 

Pour lui, les législatives doivent se tenir en 2017 et la Présidentielle en 2019. 

Kilifeu qui l’invite à surseoir à ce projet avant qu’il ne soit trop tard, confie être dans les dispositions de refaire la même chose que le 23 juin 2011, pour que le calendrier républicain ne puisse pas être touché.  

A ce propos, il déclare être prêt à y laisser sa propre vie. «Le calendrier républicain doit être respecté. Nous l’exigerons. Le Président Macky Sall, aujourd’hui, c’est son Wax Waxéet, waxaati waxéet qui est à la base de tout ça», regrette le rappeur qui s’empresse d’ajouter que s’il avait respecté son engagement de réduire son mandat de 7 à 5 ans, il n’allait pas se retrouver dans cette situation.  

«C’est le non respect de la parole donnée qui est à l’origine de tout ça. C’est son Wax Waxéet, waxaati waxéet qui est à la base de tout ça. Mais qu’il sache que cette fois-ci, ça ne passera pas. Il nous l’a fait une fois avec le référendum, en maintenant son mandat à 7 ans, mais il n’y aura pas une deuxième fois. Le couplage ne passera pas. Macky Sall nous l’a fait une fois. Il ne nous le fera pas une deuxième fois». 

DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 08/11/2016 01:46
En Afrique, le politicien élu se mue en Roi de Droit divin. Le waax waxeet est le moindre de ses soucis. Lors d'une prestation de serment, l'élu devrait jurer sur la Constitution et sur le Saint-Coran ou la Bible. Ce serait peut-être une solution pour éviter le parjure. Je rends hommage à Amadou Toumani Touré ex - président du Mali.

Nouveau commentaire :