Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Kobe Bryant doit-il s’arrêter ? Le milieu NBA est assez unanime…


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 27 Novembre 2015 || 9 Partages

À 37 ans, après trois saisons à soigner un corps meurtri par vingt campagnes NBA et cinq titres NBA, un titre de MVP ou encore deux de MVP des Finals, Kobe Bryant est-il bel et bien arrivé au bout de l’aventure ? Est-il concrètement au bout du rouleau, fatigué et même cramé par ses innombrables exploits passés ?

Trop de feintes de tirs…

Le milieu NBA semble assez unanime pour dire que oui, la légende vivante des Lakers ferait mieux de raccrocher.

« Quelqu’un m’a demandé récemment quand j’ai su que je devais prendre ma retraite, » explique Charles Barkley. « J’ai répondu que c’était parce que je ne faisais que des feintes de tirs. Maintenant, quand je vois Kobe feinter de peur de se faire contrer, je me dis que c’est le moment pour lui. Il n’arrive plus à passer son défenseur pour aller au layup. C’est dur de réussir des tirs contestés. »

C’est forcément un débat difficile à trancher car Kobe Bryant fait partie des monuments de la ligue avec son égo surdimensionné, ses coups d’éclats magistraux et son aura qui dépasse les frontières. Mais quand on doit prendre 16 tirs par match pour marquer 15 points, il y a effectivement un problème mathématique insoluble…

 
« C’était clairement bizarre de le voir shooter à 1/14, » ajoute son ancien coéquipier et témoin privilégié en tant que coach des Warriors, Luke Walton, pour le LA Times. « Mais j’essaie de me concentrer sur le fait qu’il joue encore avec cet uniforme des Lakers, qu’il finit sa carrière avec la même équipe. »

C’est une bien maigre consolation, tout compte fait !« C’est malheureux pour un gars comme Kobe. Il a été une telle star, c’est très difficile de le voir ainsi, » a commenté Shaq.

Un chant du cygne très discordant

Avec son éthique de travail formidable et sa volonté en acier trempé, on pensait que Kobe Bryant pourrait effectivement nous régaler d’une tournée d’adieu digne, d’un chant du cygne approprié à son immense carrière. Mais quand on joue arrière, il faut avoir des cannes.

À la différence des Tim Duncan, Kevin Garnett ou encore Dirk Nowitzki, Kobe Bryant n’a pas la possibilité de se reposer sur sa technique pour développer une forme d’alternance dans son jeu. Et avec un groupe très jeune autour de lui, il ne peut pas (ou ne veut pas) changer de rôle pour devenir un lieutenant ou un mentor, utilisé différemment.

« Il n’a plus rien. Et je déteste voir ça, » ajoute un scout de la conférence Ouest, resté anonyme. « Il feinte le tir à chaque fois qu’il a la balle. Il fait des feintes à n’en plus finir. J’espère vraiment que c’est sa dernière saison. Ça ne va pas aller en s’arrangeant. »

Parfois même « désintéressé » sur le terrain, Kobe Bryant n’est plus que l’ombre de la superstar qui a dominé les années 2000. Actuellement 122e sur 122 à l’adresse aux tirs parmi les joueurs qui ont pris suffisamment de shoots (plus de 5 par match), Kobe Bryant se dirige inexorablement vers une fin de carrière assez indigne de tous ses exploits passés.

basketusa.com


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >