Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L’Arabie Saoudite critiquée après la mort d’au moins 717 pèlerins près de la Mecque


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Septembre 2015 || 1546 Partages

C’est un nouveau mouvement de foule meurtrier qui a endeuillé le hadj, le grand pèlerinage annuel des musulmans, jeudi 24 septembre. Au moins 717 personnes ont été tuées et 863 ont été blessés à Mina, près de La Mecque, où quelque 2 millions de pèlerins étaient réunis. Des opérations de secours sont toujours en cours, ont indiqué les autorités saoudiennes, laissant entendre que le bilan, qui ne cesse de s’alourdir, n’est pas encore définitif. L’Elysée et la Maison Blanche ont adressé leurs condoléances.

Au premier jour de la fête de l’Aïd el-Kébir, les pèlerins ont commencé jeudi le rituel de lapidation de Satan, dans la vallée de Mina, dans l’ouest de l’Arabie saoudite. Ce rituel consiste à jeter sept pierres le premier jour de l’Aïd el-Kébir sur une grande stèle représentant Satan, et 21 pierres le lendemain ou le surlendemain sur trois stèles – grande, moyenne, petite. La rue 204, où le drame s’est produit, est l’une des deux principales artères menant de Mina à Jamarat où le Diable est symboliquement lapidé par les pèlerins.

Selon un responsable du ministère de la santé, la bousculade est survenue lorsqu’une marée humaine quittant l’une des stèles a rencontré une foule venant en sens inverse. Sur les sept accidents majeurs ayant endeuillé le pèlerinage depuis 1990, six ont eu lieu lors de ce rituel, le dernier remontant à janvier 2006 quand 364 pèlerins ont péri dans une bousculade à Mina.

Selon Basma Atassi, une journaliste d’Al-Jazira présente sur place, la bousculade a eu lieu sous une des 160 000 tentes installées à Mina, sous lesquelles les pèlerins passent leurs nuits durant le hadj. Dans une vidéo postée sur son compte Twitter _ , on peut entendre les sirènes des secours présents sur place.


Le Monde

Dakarflash2



Nouveau commentaire :