Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L’Imam Oustaz Alioune Ndao de Kaolack arrêté pour apologie du terrorisme


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 27 Octobre 2015 || 171 Partages

L’Imam Oustaz Alioune Ndao de Kaolack arrêté pour apologie du terrorisme

L’imam Alioune Ndao de la mosquée de Ndorong à Kaolack, région située au centre du Sénégal, à 200 km de Dakar, a été cueilli vers 4 heures du matin à son domicile à Kaolack par des éléments de la brigade de recherches de la gendarmerie de Colobane de Dakar selon des sources de IGFM.

Il est soupçonné de tenir des discours et des sermons favorables au terrorisme notamment à l’Etat islamique.

Il a été arrêté avec trois autres personnes, dont deux femmes. Il est actuellement entendu à Colobane par les éléments de la brigade de recherches.

L’Imam Ndao est décrit comme un homme très influent à Kaolack. Pour éviter toute surprise, confient nos sources, toutes les unités de la gendarmerie de Dakar sont en état d’alerte.

Pour rappel la police sénégalaise était intervenue le 05 octobre 2015 à Kolda, dans le sud du pays, pour interpeller Ibrahima Sèye, professeur d’Histoire et de Géographie en service au lycée Alpha Molo Baldé de Kolda, et Imam de la petite Mosquée du lycée et de la grande Mosquée (pour les vendredis) qui se trouve juste derrière le collège d’enseignement moyen Kolda II. Il a été placé en garde à vue pour Apologie du terrorisme.

Selon le quotidien sénégalais « l’Observateur », qui avait donné l’information, l’imam Sèye  aurait traité le chef de l’Etat, Macky Sall, de « mécréant profanateur » au même titre que les présidents Hollande et Obama.

L’Imam Sèye aurait aussi fustigé l’envoi de troupes sénégalaises au Mali, au Darfour et éventuellement au Yémen pour combattre, dit-il, des frères musulmans.

Le journal rapportait aussi que Imam Sèye s’est aussi attaqué à certains symboles de la République comme le drapeau national, qui, dénonce t-il, n’est pas conforme aux valeurs de l’Islam.

Les confréries religieuses n’ont pas été épargnées par la sortie du professeur. Selon lui, elles sont toutes en déphase avec les préceptes et les valeurs de l’Islam.

Après 48h d’une garde à vue, qui a été prolongée, l’Imam Seye avait été déféré finalement au Parquet de Kolda puis placé en garde à vue.
iGfm


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >