Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L’abondance du verbe ne peut masquer le défaut de résultats (Par Thierno Bocoum)


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 5 Décembre 2015 || 9 Partages

Telle une avalanche qui cherche à tout détruire sur son passage, la machine APR s’efforce de détourner les regards fixés sur les carences indélébiles du régime en place.

Elle atteint sa vitesse de croisière quand il faut détruire mais s’époumone à l’heure de la construction et de la production de résultats.

Elle avait promis d’accélérer la cadence sans pouvoir la définir. Elle nous a invités au travail sans savoir comment s’y prendre face aux urgences et aux exigences de l’heure. Beaucoup de temps perdu sans résultats probants.

La machine APR se suffit à elle-même mais n’a pas la finesse et la puissance qu’exige sa mission. A défaut de résultats, elle a fini par opter d’installer le pays dans un cycle de recul inacceptable. Recul démocratique honteuse. Recul économique cynique. Recul diplomatique déplorable.

Le torpillage quotidien des valeurs et principes républicains semble être une sacro-sainte mission au sein du groupe.

Des scandales n’en finissent pas. Ils s’amoncellent gravement, qu’ils soient révélés ou mal dissimulés. Les promesses faites aux enseignants, aux étudiants, aux travailleurs sont ravalés à longueur d’années alimentant ainsi des crises cycliques préjudiciables à un avenir sans perspectives.

L’émergence promise se résume, en définitive, en une simple volonté de se réserver une place plus confortable parmi les derniers tout en évitant de concurrencer ceux qui hâtent le pas.

Pour masquer leur carence, les souteneurs-fardeaux du Président Macky Sall profèrent des injures, font dans les menaces. Malheureusement, à défaut de se taire, c’est la seule voie qui s’offre à eux. L’inexistence de résultats et de réalisations concrètes les dépouille d’un argumentaire simple basé sur le ressenti. Ils ne peuvent compter sur leurs administrés pour les défendre. Ils n’ont pas séduit par le travail, ils n’ont pas rassuré par la volonté, ils n’ont pas convaincu par les résultats.

Les propos de Idrissa Seck peuvent se révéler à leur niveau comme des attaques puisqu’ils révèlent des manquements qu’une propagande étatique avait presque fini de dissimuler. Mais ils seraient naïfs de croire que celui qui les avait demandé de rebrousser chemin sans être entendu n’allait pas alerter sur les conséquences d’un entêtement pathologique.

Ils n’ont pas su l’écouter pour leur bien ils vont devoir l’entendre relater le mal qui découle de leur démarche pernicieuse.

Thierno Bocoum Député

Chargé de la communication

 Rewmi


Dakarflash2




1.Posté par ngalla le 05/12/2015 16:15
honorable dite à votre leader d arrêter cet acharnement contre son excellence mr le président de la république .pourquoi attendre les grands événements au Sénégal pour se signaler. comme il l'a fait lors du MAGAL passé ce n est pas le lieu ni le moment pour parler de politique ou de decrebiliser le travail du gouvernement.

Nouveau commentaire :