Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L'ancien directeur de l'Urbanisme Mamadou Diagne veut négocier avec la CREI


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 11 Février 2017 || 316 partages || 0 commentaires

Le lieutenant-colonel Diadji Ba fait des émules. Selon les informations de Libération, l'ancien directeur de l'Urbanisme Mamadou Diagne dit Doudou est en passe de négocier avec le parquet spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei). Du moins des sources autorisées affirment que ses conseils ont saisi le parquet spécial à cet effet. 

En en effet, Doudou Diagne avait été mis en demeure de justifier 4,6 milliards de FCFA le 5 janvier dernier. Le délai d'un mois qui lui avait été fixé a expiré et les réponses qu'il a transmises au ministère public de la Crei ne semblent pas satisfaire ce dernier. 

Des propositions concrètes devraient être faites dans les prochains jours. Selon les informations de la mise en demeure, Doudou Diagne qui siégeait aussi à la Commission domaniale disposait d'un immeuble R+1 à Hann-Bel Air, d'un immeuble R+2 à Fann Hock, d'un immeuble R+1 à Nord Foire, d'une villa à Ouakam, d'une villa à Golf, d'une villa à Yoff, d'un terrain de 500 mètre carré à la Cité Keur Gorgui, d'un terrain aux Almadies, d'un terrain à la Cité Djily Mbaye, d'un autre terrain à Touba Almadies, d'un terrain à la Cité Asecna, et de 5 hectares à Sebikotane. 

Rien que ça? L'enquête a aussi montré que Doudou Diagne avait aussi bien servi son épouse Fatou Khol et son fils adoptif Amadou Lamine Ndiaye. 

L'immeuble "Little Roc" était ainsi la propriété de Fatou Khol qui l'a vendu à 400 millions de Fcfa. Cette dernière trône aussi sur une villa à Bel-Air, une villa à Mermoz et un terrain à Ouakam. Avec son fils, elle avait monté une société immobilière du nom de "Meridin". 

Doudou Diagne semble suivre les pas de Diadji Ba qui a fait des propositions au parquet spécial comme nous l'écrivions dans notre dernière livraison. 

Concernant ce douanier, c’est le parquet de Dakar qui avait fait un signalement au parquet spécial à la suite d’un cambriolage perpétré chez le douanier et durant lequel la rondelette somme de 150 millions de FCFA a été emportée. 

Lors de son interrogatoire, le mis en cause présumé a tenté de justifier l'origine de ces 150 millions F CFA. En effet, il a affirmé que cette somme était issue de la vente d’une de ses villas sise au Cap des Biches (situé à 23 km à l’est de Dakar, en bordure de l’Atlantique). 

Seulement, le montant de la transaction était de 90 millions de FCFA. Les mêmes sources renseignent que le lieutenant-colonel disposait de deux coquettes villas au Technopole en plus de deux autres sises à Dakar. A cela s’ajoute un appartement situé à la Cité des Douanes et plusieurs parcelles de terrains.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :