Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L’arrestation de la rappeuse Déesse Major pour attentat à la pudeur condamnée sur les réseaux sociaux


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 18 Juin 2016 || 535 Partages

L’arrestation de la rappeuse Déesse Major pour attentat à la pudeur condamnée sur les réseaux sociaux

L’arrestation de la rappeuse Déesse Major par la police de la sûreté urbaine pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs suite à une plainte déposée par une association que les Sénégalais découvrent dénommée le Comité pour la Défense des Valeurs Morales au Sénégal (CDVM) n’est pas du goût des internautes sénégalais.

Le CDVM, avait déposé une plainte contre la rappeuse qui s’était affichée dans une tenue vestimentaire qualifiée d’extravagante et pouvant porter atteinte aux bonnes mœurs. La vidéo a été postée sur Snapchat

Le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, a envoyé un soit-transmis à la Sûreté urbaine après avoir reçu la plainte des «défenseurs des mœurs». A l’issue des auditions, Déesse Major a finalement été placée en garde-à-vue et déférée au parquet

Cette arrestation de Déesse Major n’est pas du tout appréciée par les internautes Sénégalais qui le font savoir au procureur Serigne Bassirou Guèye à travers leurs prises de position et dénoncent ce qu’ils appellent les deux poids deux mesures liées à cette arrestation. 

Les hastags #‎FreeDeesseMajor et #‎JeSuis_Deesse_Major fleurissent sur les réseaux sociaux 

Amnesty International dénonce une arrestation absurde et ridicule
«Déesse Major doit être immédiatement libérée, sa détention est arbitraire et contraire aux obligations internationales du Sénégal » a écrit Alioune Tine sur son compte twitter.

Pour lui, la détention de Déesse Major «est totalement absurde et ridicule et interpelle directement le Procureur Serigne Bassirou Guèye en ces termes :  » le procureur de la république et les « gardiens de nos valeurs » qui ont envoyé Déesse Major en prison regardent-ils Raacc, Dakar ne dort pas, ces séances de sabar télévisés diffusées par les télévisions tous les samedis ?

Censurent-ils les clips et films américains que diffusent tous les jours nos télévisions ? Cette fille doit être libérée immédiatement. Ce n’est pas en ciblant une personne que l’on va relever les défis auxquels la société sénégalaise doit faire face! « 

Dakar Echo


Dakarflash2



Nouveau commentaire :