Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L'athlétisme et les autres disciplines individuelles sont tous en difficulté, selon Momar Mbaye


Les difficultés actuelles de l'athlétisme ne sont pas imputables à la fédération chargée de la discipline, a soutenu son président, Momar Mbaye, pour qui toutes les disciplines individuelles sont dans une situation difficile.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 2 Octobre 2015 || 29 Partages

"Oui, c’est la première fois que l’athlétisme revient des Jeux africains sans médaille d’or. C’est un problème général, pour toutes les disciplines individuelles", a dit le président de la FSA, lors de la remise de leurs primes aux médaillés des Jeux africains 2015 (Brazzaville, 4-19 septembre).

"Quand on doit analyser les difficultés de l’athlétisme, on doit le faire dans une perspective globale", a-t-il répondu, interrogé sur les mauvais résultats enregistrés par la première discipline olympique au Sénégal.

L’athlétisme sénégalais a remporté trois médailles d’argent et une médaille de bronze, aux Jeux Africains.

"On ne peut pas dire que ce sont de bons résultats, mais les athlètes font ce qu’ils peuvent sans véritable soutien", a expliqué Momar Mbaye, soulignant qu’il est difficile, au Sénégal, de mobiliser les techniciens autour des athlètes.

"Nos entraîneurs préfèrent aller vers d’autres disciplines. Ceux qui restent dans l’athlétisme ne lui consacrent que peu de temps", a-t-il constaté, relevant que les dirigeants de certains clubs omnisports préfèrent ne plus prendre en charge l’athlétisme.

La FSA a élaboré un "plan programme de financement", qui est resté sans suite, a signalé Momar Mbaye, affirmant que "tout est [donné] au football". "Nous avons la volonté de bien faire. Mais sans de gros moyens, c’est impossible", a-t-il ajouté.

Selon le président de la FSA, certains athlètes n’ont pas assez de temps pour pratiquer l’athlétisme. "Ils sont obligés de trouver un travail, parce que l’athlétisme n’arrive pas à les nourrir", a-t-il ajouté, tout en félicitant les athlètes médaillés des Jeux africains.

"Pour les primes, a-t-il expliqué, il y avait une promesse de la fédération. Malgré nos maigres ressources, nous sommes arrivés à honorer cet engagement."

Les médaillés d’argent, Ndiss Kaba Badji (saut en longueur), Gnima Faye (100m haies) et Amy Sène (marteau) ont reçu chacun 500 mille francs CFA.

Mamadou Guèye, médaillé de bronze, a reçu une prime de 250 mille francs.

Parlant au nom de tous les athlètes, Gnima Faye s’est réjouie de la volonté de la FSA de payer les primes à temps, en soulignant que c’est la première fois qu’elles sont payées avec une telle diligence.
wiwsport

DakarFlash3



Nouveau commentaire :