Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L'énigmatique demi-soeur du dictateur nord-coréen


Cette mystérieuse femme de l'ombre occuperait une fonction politique cruciale auprès de Kim Jong-un, dirigeant suprême de la dernière république stalinienne du globe...

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 15 Mars 2017 || 337 partages || 0 commentaires

L'énigmatique demi-soeur du dictateur nord-coréen
Elle s'appelle Kim Seol-song, elle est la demi-soeur aînée de Kim Jong-un et serait l'une des principales conseillères du leader de Pyongyang. Pourtant, "la population n'a jamais entendu parler" de cette mystérieuse quadragénaire et seuls "les membres du clan connaissent son existence", confie Lee Yun-keol, un scientifique nord-coréen passé au Sud, relayé par Le Figaro dans une large enquête consacrée. 

Liens du sang
Kim Seol-song est issue du mariage (le seul) conclu entre Kim Jong-il, prédécesseur et père de l'actuel dirigeant, et Kim Young-sook. L'union fut autorisée dans les années 1970 par Kim Il-sung, le fondateur du régime. Très proche de son père, la jeune femme aurait même étudié à Paris en 2005, selon la presse sud-coréenne. Elle serait aujourd'hui la numéro 2 du régime et jouirait d'une forte capacité d'influence sur le pouvoir. Les lien du sang légitimeraient son rang au sommet d'une hiérarchie communiste fondée sur la dynastie. Un privilège refusé à Kim Jong-Nam, fils aîné mais issu d'une union non-officielle.  

Prudence
Il convient malgré tout de faire preuve de prudence face à de telles allégations, un réflexe devenu systématique quand elles concernent un pays aussi impénétrable et donc irrémédiablement exposé aux spéculations les plus fantaisistes: "Personne ne sait ce qui se passe au sein de la famille. Je me méfie de ceux qui clament ces informations", déclare d'ailleurs en ce sens Andreï Lankov, professeur russe à l'Université Kookmin de Séoul. 

Témoignage
Son existence est cependant attestée par Thae Yong-ho, le plus haut diplomate nord-coréen exilé du pays. L'ex-ambassadeur adjoint à Londres avait réussi à fuir avec sa famille en août dernier. Selon lui, l'énigmatique demi-soeur et son mari auraient participé à l'opération d'éviction de l'oncle Jang Song-thaek, l'ex-bras droit de Kim Jong-Un brutalement exécuté en 2013. 

Future cible potentielle du pouvoir?
Après l'affaire Kim Jong-nam, on peut se demander si cette proximité ne constituera pas dans un futur proche un danger pour la demi-soeur. Exilé à Macao, le demi-frère de Kim Jong-un avait en effet été assassiné à l'aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie) alors qu'il se préparait à rentrer chez lui. Il représentait sans doute un danger pour le pouvoir en place en raison de sa légitimité familiale, un lien susceptible d'encourager les dissidents potentiels et une tentative de coup d'État.  

Le désordre de Kim Jong-il
Car Pyonyang craint la conspiration et multiplie les purges sauvages afin de réduire au maximum son taux de probabilité. Mais cette paranoïa, la Corée du Nord la doit surtout à Kim Jong-il, père de l'actuel dictateur. Cet homme volage a en effet multiplié les unions, engendré une descendance nombreuse et cet héritage "conduit aujourd'hui au désordre", explique le professeur Lankov, relayé par Le Figaro. Kim Jong-un n'est d'ailleurs pas à l'abri de l'émergence soudaine de l'un ou l'autre "bâtard" issu des aventures problématiques de son défunt père...

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mars 2017 - 22:08 Dossier: Macky Sall, un homme de caractère

Samedi 25 Mars 2017 - 22:01 Série: IDOLES - saison 2 - épisode 14