Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

L’épouse de Serigne Mbaye Sy Mansour, la seule femme chef de …


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Septembre 2017 || 120 partages || 0 commentaires

L’épouse de Serigne Mbaye Sy Mansour, la seule femme chef de …
L’épouse de Serigne Mbaye Sy Mansour, la seule femme chef de quartier à Tivaouane
Dans la commune de Tivaouane, une seule femme préside aux destinées d’un quartier. Il s’agit de Sokhna Aissatou Sy plus connue sous le nom de Aida Sy, épouse de Serigne Mbaye Sy Mansour, qui est aux commandes du quartier Serigne Ahmeth Tidiane Chérif.

Les actes de nomination des chefs de quartier relèvent d’une compétence dévolue aux premiers magistrats des communes et depuis quelques années, la gent féminine y est prise en compte. Cent trois (103) ans après sa création par arrêté N° 933 du 31-12-1904 et depuis 2013, la Cité Religieuse de Tivaouane est entrée dans ce cercle, en consacrant la reconnaissance de la capacité des femmes à intégrer pleinement les instances dirigeantes et gestionnaires.

En effet, Sokhna Aissatou Sy communément appelée Aida Sy, fille du défunt Khalife général des Tidianes Feu Serigne Abdoul Aziz Sy “Dabakh”, et par ailleurs l’une des épouses de Serigne Mbaye Sy Mansour, actuel Khalife de la Tarikha, est aux commandes du quartier Serigne Ahmed Tidiane Cherif.

L’acte de nomination pris en 2013, porte la signature de l’ancien député-Maire de Tivaouane, El Hadji Malick Diop, qui l’avait d’ailleurs installée dans ses fonctions. A l’époque, il s’agissait d’un nouveau quartier, mais elle a pris l’initiative d’y construire une maison et d’y habiter. Ces initiatives personnelles sont aussi allées vers l’assainissement, la viabilisation et aujourd’hui, le quartier connait une grande extension et une expansion fulgurante dans tous les domaines. Dans le cadre de de l’animation du nouveau quartier, Sokhna Aida avait inscrit dans l’agenda des manifestations religieuses à Tivaouane, un programme intitulé “Takusaanu Seydouna Mouhamed”. Il s’agit d’un événement béni par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine et qu’il présidait personnellement, chaque année, le dernier week-end précédant le Gamou.

 

A cette occasion, des milliers et des milliers de fidèles affluaient vers le quartier, ce qui a impacté sur son essor économique, social et dans ce cadre, elle est la mère Thérèsa de la famille. C’est du vivant de son illustre père, Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, qu’elle avait exprimé le souhait de pouvoir assister les malades de l’Hôpital Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, notamment ceux qui viennent d’ailleurs.

Cette démarche a vite été bénie par Serigne Mbaye Sy Mansour et depuis lors, elle sert chaque jour, le déjeuner et le dîner à l’hôpital et parfois, c’est elle-même qui fait le déplacement avec les plats pour procéder au partage. Et selon nos sources, elle accomplit toutes ces actions sociales avec ses propres moyens et ce, parce qu’elle réprouve la dépendance. C’est ainsi qu’elle mène des activités économiques notamment dans la couture et toutes les retombées financières sont reversées dans ses actions de bienfaisance.

Et aujourd’hui, force est de reconnaître que l’espoir est permis, car ce quartier, qui est contigu au mausolée de Serigne Cheikh et qui est presque relié à la Cité religieuse de Ndiassane, bouillonne sur le plan économique et social, et, est dans de bonnes dispositions pour devenir un modèle dans la commune, à l’image de Sokhna Aïda, illustre descendante de Seydi El Hadji Malick Sy (RTA).

L’As





Nouveau commentaire :