Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


L'ex-adjoint au maire de Dakar révèle un chantage du pouvoir sur Khalifa Sall, "si vous annulez votre tournée politique, on va arrêter la procédure"


L'ancien premier adjoint au maire de Dakar Cheikh Guèye a révélé que le maire de Dakar a refusé de céder au chantage que le pouvoir entendait exercer sur lui. Les accusations portées sur lui constitue pour lui un prétexte fallacieux pour liquider un adversaire politique.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 10 Mars 2017 || 1087 partages || 0 commentaires

L'ex-adjoint au maire de Dakar révèle un chantage du pouvoir sur Khalifa Sall, "si vous annulez votre tournée politique, on va arrêter la procédure"
Cheikh Guèye rejette les charges de détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux et association de malfaiteurs qui valent à Khalifa Sall son séjour en prison. En entrevue sur RFI, il a révélé que le maire de Dakar a refusé de céder au chantage que le pouvoir exerçait sur lui. " Il m'a dit que des émissaires sont venus lui dire, si vous arrêtez votre tournée politique, on va arrêter la procédure. Cela veut dire que c'est la politique qui est derrière tout cela". 


Par conséquent, le maire de Dieuppeul-Derklé rejette les accusations portées contre l'édile de la capitale et parle d'un procès purement politique. "On lui reproche d'avoir dit que quelle que soit la situation, il y aura une liste aux législatives. Ce qu'on lui reproche, c'est que partout où il est allé à l'occasion de ses tournées politiques, il y avait une liesse populaire. Les populations étaient acquises à sa cause". 


Très en verve, il démonte l'argumentaire du Procureur Serigne Bassirou Guèye, " à ce que je sache, il ne s'agit pas de reddition des comptes, il s'agit de règlement de comptes", clame Cheikh Guèye qui estime que le Président Macky Sall veut coûte que coûte éliminer tous ses adversaires politiques pour faciliter le succès de son parti aux prochaines élections législatives et présidentielles. 


Se prononçant sur la nature de la caisse d'avance, Cheikh Guèye soutient qu'ils n'ont pas besoin de justificatif sur les dépenses. "Ce sont des fonds politiques, ils sont nombreux ces Sénégalais, qui pour des pathologies très difficiles à soigner et dont le traitement est très coûteux, ont besoin de ces fonds. J'en connais certains qui en ont bénéficié pour des cas d'évacuation sanitaire", informe Cheikh Guèye. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :