Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



L'histoire du pick up de la Senelec, l'éleveur plaignant, le commerçant...


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Octobre 2015 || 174 Partages

C'est une transaction qui a mal tourné et qui a fini sur la table de Dame Justice. Que s'est il passé ? Il s'agit d'un certain Amadou Sow, éleveur de bétail de son état. Eh bien, pour reprendre ce terme fort usité par l'autre, ce dernier a donc este en justice contre un commerçant assez connu à Bargny, répondant au nom de Massamba plus connu sous le pseudo de Bathie Sylla. Des explications fournies par le sieur Amadou Sow, il ressort qu'il a voulu acquérir un véhicule pour le transport de son bétail.

C'est ainsi que Sow s'en est ouvert au nommé Mamadou Noël Cissokho, retraité domicilié à la cité Sococim. Et, c'est ce dernier qui l'a alors mis en relation avec le commerçant Bathie Sylla. Qui lui propose le véhicule pick-up. Ils tombent d'accord sur la somme de 5.500.000 CFA. Le marché vite conclu, l'éleveur mène activités avec son pick-up. Mais, grande a été sa surprise lorsqu'il s'est fait arrêter à hauteur de Guinguineo par la douane Sénégalaise. Précisément dans son check point situé au poste de contrôle de Bar. Sans s'opposer à la saisie du véhicule, le sieur Amadou Sow emprunte un autre moyen de transport pour aller faire la remarque à Bathie Sylla, celui-la qui lui a cédé la voiture. C'est ainsi que ce dernier lui révèle que le véhicule appartient en fait à la Senelec. En réalité les douaniers se sont emparés du véhicule pour nous souffle t'on, qu'il était en situation irrégulière ; autrement dit le CMC transcris sur la carte grise était du toc. Invité par l'acquéreur à être plus explicite, le commerçant Bathie Sylla lui révèle que le véhicule en question lui a été cédé par un certain Oumar Séné, qui se trouve être un agent administratif de la Senelec en fonction à la direction de ladite boîte sise sur la rue Vincent. La suite se devine. Il s'en suit alors une plainte de l'éleveur acquéreur. Qui ne comprend que dalle des explications fournies par Bathie Sylla. Lequel, interpellé par les limiers sur les graves accusations à son encontre bat en brèche. 

Il nous revient que Bathie Sylla a soutenu mordicus avoir acheté ledit pick-up par l'entremise du sieur Oumar Sene, qui n'est autre que l'agent de Senelec. "Cuisine" (comprenez entendu), ce dernier a donné pour toute explication que son employeur (Senelec) a vendu le pick-up au nommé Ousmane Soce Diop. Il précise que c'est un véhicule réformé. Dans ses explications, l'agent de Senelec a dit qu'Ousmane Soce Diop lui a demandé de lui trouver un client parcequ'il avait décidé à son tour de céder le pick-up à lui vendu par Senelec. C'est ainsi qu'il en a parlé au commerçant Massamba Sylla qui a acheté le véhicule avec tous les documents remis, dans un premier temps au sieur Ousmane Soce Diop. Interpellé, ce dernier également agent de la Senelec est passé sans ambages à table. Le sieur Diop explique qu'avec l'accord de son Dg (ndlr: il fait allusion à l'ancien patron de Senelec, Seydina Kane), le pick-up lui a été bradé à...500.000CFA. Invité à être plus explicite, il renchérit avoir été recommandé à son collègue Oumar Sene pour la commercialisation du véhicule à une tierce personne. "Finalement le pick up à été vendu selon Oumar Sene à la somme d'1.500.000CFA" a conclu Ousmane Soce Diop précisant dans la foulée n'avoir pas reçu de carte grise de la Senelec. Il revenait au sieur Oumar Sene d'en trouver, " de s'acquitter de toutes les démarches" a conclu Ousmane Soce Diop. 

Invité à s'expliquer, le sieur Oumar Sene de se "laver à grande eau". Dans ses explications, il révèle que le commerçant Sylla à l'habitude d'acheter des véhicules réformés de Senelec. Il a dit l'avoir connu dans ses circonstances. Selon Oumar Sene, le nommé Sylla lui a une fois dit de le contacter si toutefois il est au courant d'une transaction concernant les véhicules. Se dedouanant, Oumar Sene a alors dit que c'est à Ousmane Soce Diop que leur employeur (Senelec) avait vendu le pick-up. Mais, il avoue que c'est lui qui l'a cédé au commerçant Sylla, "sur ordre de Soce Diop".                                                                               

La question est de savoir qui a pu remettre de faux document pour le véhicule jusqu'à motiver sa saisie par les gabelous? Devant les enquêteurs, Oumar Sene a juré sur tous les saints n'avoir jamais remis de carte grise, ni avant, ni pendant encore moins après la vente.

Nous vous promettons de revenir sur cette gratinée affaire !
dakarposte

DakarFlash3




1.Posté par COMMERCIALE BANQUE le 14/11/2015 13:16
La Banque Commerciale CGCB porte à la connaissance de tout les opérateurs économiques, actionnaires particuliers ou entreprises Africain comme Européen désirant élargir son espace commercial afin de bénéficier de prêt de fonds d’investissement ou Prêts personnels à partir de 10 000 jusqu’à 1.000 000 d’euros à un taux allant de 2 à 4% remboursable sur une période allant de 2 à 25 ans au maximum selon la somme demandée et la durée de remboursement.
Vous avez la possibilité de moduler les remboursements de votre prêt rapide à la hausse ou à la baisse tous les 6 mois et d’obtenir un nouveau prêt en cas de discrédit financier pendant votre période de paiement une fois le contrat de prêt est signé et approuvé par le cabinet juridique.
Pour l’octroi de crédit, veuillez envoyer un courrier à notre Bureau commercial en France à l’adresse suivante pour avoir en retour le formulaire de demande de prêt que vous allez remplir et signer : capitalgroupcommercialbank@gmail.com
Consulter notre site web pour plus d’info : www.cgcb.onlc.be

Merci de nous répondre : custurmserviceofcgcbank.cynthia@bk.ru/ capitalgroupcommercialbank@gmail.com


CYNTHIA DUVAL,
Chargée de communication à CGCB
La Banque Commerciale CGCB !

Nouveau commentaire :