Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



LE LUTTEUR MAMADOU DIOP 'KASSE' MALADE DEPUIS 3 ANS: "Je demande au ministre Mactar Ba de m'aider à me faire soigner"


La vie de Mamadou Diop, plus connu sous le nom de ‘’Kassé’’, est devenue un calvaire depuis le 24 mars 2013. Le lutteur de l’écurie ‘’Mbour Mboolo’’ a subi un accident lors d’un gala de lutte organisé à Passy. N’ayant plus les moyens pour se soigner, l’ancien international de lutte sénégalais de 25 ans demande de l’aide au monde du sport, particulièrement au ministre des Sports, Mactar Ba.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 7 Mai 2016 || 1443 Partages

LE LUTTEUR MAMADOU DIOP 'KASSE' MALADE DEPUIS 3 ANS: "Je demande au ministre Mactar Ba de m'aider à me faire soigner"

Le lutteur Mamadou Diop, dit Kassé, est alité depuis trois longues années. Drapé d’une couverture, le regard hagard, ses pieds enflés débordent du pagne. La sonde qui lui est posée lui permet d’uriner. Kassé ne peut rien faire tout seul. Depuis son accident, ses frères ne le quittent plus et restent à son chevet.

Aujourd’hui, Mamadou Diop, âgé de 25 ans, n’arrive plus à poursuivre son traitement faute de moyens. ‘’J’ai vendu tous les biens que j’avais gagnés grâce à la lutte, tous mes bœufs’’, se désole-t-il. ‘’Lorsque j’étais actif, regrette-t-il, rien ne se faisait sans qu’on ne m’en informe. On avait toujours besoin de moi. J’avais des relations étroites avec certains acteurs de la lutte.’’ ‘’Mais depuis ma maladie, je ne vois plus personne. Moi franchement, je ne comprends pas l’être humain’’, déclare-t-il le regard égaré. Selon lui, ‘’le monde de la lutte est ingrat’’.

L’ancien international de lutte sollicite l’aide des bonnes volontés. ‘’J’en appelle aux bonnes volontés. Surtout au ministre des Sports, Mactar Ba. Je lui lance un appel, je pense que s’il était au courant de ce qui m’arrive, il viendrait à mon secours’’, dit-il sur un air triste. Kassé interpelle également le président du comité national de gestion de la lutte (CNG), Alioune Sarr avec qui, informe-t-il, il entretenait de bonnes relations. ‘’La lutte, je l’ai choisie par amour. Mais je suis forgeron de profession. Je demande juste de l’aide, parce que je n’ai plus les moyens pour continuer mes traitements.

Je suis très fatigué. Je n’en peux plus de rester comme ça. Je veux retrouver ma santé et assister ma famille comme j’avais l’habitude de le faire’’, souffle-t-il. A en croire l’ancien pensionnaire de l’écurie ‘’Mbour Mboolo’’, les responsables du Comité national de gestion de la lutte (CNG) ont été saisis. Ces derniers avaient promis de l’appeler, informe-t-il. ‘’Mais depuis lors, le Cng n’a rien fait pour me permettre de recouvrer la santé.

Je suis avec ma famille qui s’occupe de moi. C’est juste une maladie, Inch Allah, un jour je serai guéri’’, espère-t-il. Revenant sur les circonstances de l’accident qui l’a rendu aujourd’hui infirme, il dit : ‘’L’accident est survenu dans le village  de Pekh se trouvant à Djilor. Je devais lutter contre Seckenne. J’ai glissé et dans la chute, je n’ai plus senti mon cou. J’arrivais à parler mais je ne ressentais plus l’usage de mes membres. Au début, je pensais que mon cou s’était cassé car je n’arrivais pas à le faire bouger. Mais ce n’était pas le cas parce qu’après quelques semaines de traitement j’arrivais à bouger mes membres’’.



ENqueteplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:05 CAN 2017 – Youssouf Sabaly forfait