Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

LÉGISLATIVE 2017: Législatives sous haute tension dans la Diaspora : un Sénégalais interpellé


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 30 Juillet 2017 || 70 partages || 0 commentaires

 
8h48 Les Sénégalais de France, à l’instar de leurs compatriotes du Sénégal, votent, ce dimanche, pour élire une nouvelle Assemblée nationale. Prévue à 8h00, l’ouverture des bureaux de vote n’est pas encore effective, au moment où ces lignes sont écrites (8h48).
 
Cette situation s’explique par le retard dans la mise en place des membres des bureaux de vote. La tension est perceptible ; d’ailleurs, un homme, qui exprimait son  mécontentement par rapport à cette situation, a été interpellé par la police française, au Palais des Congrès de Montreuil, dans le Centre de vote.
 
Le vote n’a pas encore commencé. Il y a beaucoup de monde devant l’entrée du Palais des Congrès. C’est la première fois qu’il y a autant de monde, aux premières heures d’une élection sénégalaise en France. Alors, à qui peut  profiter cet engouement ?                                                      
Soixante-quinze bureaux sont ouverts dans la juridiction consulaire de Paris, dont 64 dans la capitale pour quelque 27903 inscrits. Le vote a démarré avec presque deux heures de retard, il faut aussi dire que la tension est perceptible.
 
Sur 4 474 inscrits, Marseille n’a reçu que 3394 cartes biométriques
 
En dehors de la circonscription électorale de Paris, les cinq bureaux de vote de la juridiction consulaire de Bordeaux ont ouvert, entre 8 heures et 8 h30. Le vote se déroule normalement et le taux de participation tourne autour de 17%. Cela est dû en grande partie au retard noté dans la distribution des cartes.  
 
A Marseille, près d’un millier de personnes pourraient ne pas voter. A l’origine du problème : leur nom ne figure pas sur la liste d’émargement. Sur 4 474 inscrits, Marseille n’a reçu que 3394 cartes biométriques. Le vote, qui a été bloqué par l’opposition, a repris mais sans les électeurs non-identifiés.
 
A Strasbourg, hormis quelques couacs, le scrutin se déroule, sans incident, en dépit d’un  retard accusé au démarrage des opérations. En effet, le vote a débuté à 9h20, au lieu de 8h00. Deux bureaux de vote sont ouverts pour 1131 inscrits. A 12h45, 168 personnes ont accompli leur devoir de citoyen.
 
11h53 : l’ancien Président de la République, Abdou Diouf, et son épouse ont accompli leur devoir de citoyen. Mais comme à son habitude, le prédécesseur de Me Abdoulaye Wade n’a fait aucune déclaration. Il est reparti juste, après qu’il a voté.
 
Actusen.com

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >