Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

LES PARENTS D’ELEVES DE YAVUZ SELIM SE FACHENT: «Le Sénégal ne doit pas accepter d’être le 3e pays de l’Afrique de l’Ouest à monnayer sa dignité»


Le concert de réprobations né de la volonté du Président turc Erdogan de faire disparaître le Groupe Yavuz Selim du paysage scolaire sénégalais, se poursuit. A l’instar des enseignants qui risquent de se retrouver au chômage, l’association des parents d’élèves a également donné de la voix, en espérant que «le partenariat Etat du Sénégal-Yavuz Selim ne sera pas déstabilisé par la surenchère démagogique» de Erdogan.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 15 Décembre 2016 || 1553 partages || 0 commentaires

LES PARENTS D’ELEVES DE YAVUZ SELIM SE FACHENT: «Le Sénégal ne doit pas accepter d’être le 3e pays de l’Afrique de l’Ouest à monnayer sa dignité»

Le combat que mènent les parents qui ont des élèves qui étudient au Collège Yévuz Sélim sont plus que jamais déterminés à lutter pour la préservation de l’école. Dans un document, à l’issue de leur assemblée générale tenue la semaine, ils affirment en effet que le Sénégal ne doit pas accepter d’être le 3e pays de l’Afrique de l’Ouest à monnayer sa dignité.

Dans les arguments mis sur la table, ils affirment qu’Erdogan ne s’intéresse guère à l’éducation au Sénégal. A travers ses élucubrations diplomatiques, il faut plutôt voir la volonté manifeste d’une demande d’extradition qui ne dit pas son nom. «Erdogan veut qu’on lui livre pieds et poings liés les centaines de braves enseignants turcs et leurs familles. La forfaiture d’Erdogan ne devrait pas prospérer dans notre pays», crient les parents qui ne manquent pas de faire remarquer que, dans le monde, sur 170 pays où le plan Erdogan tente d’être appliqué, dont Afrique de l’Ouest (2 : Gambie et Guinée), Afrique de l’Est (1 : Somalie), Asie (1 : Pakistan), c’est partout un échec.

Dans les grandes démocraties occidentales comme l’Europe et l’Amérique, écrivent les signataires du communiqué, il existe des écoles turques, mais Erdogan n’ose pas s’y aventurer. Il fait des pays de l’Afrique de l’Ouest des proies faciles par l’exploitation de leur faible niveau de développement économique. Il serait donc dommage, selon les parents d’élèves, que notre pays, le Sénégal soit le 3e pays de l’Afrique de l’Ouest à monnayer sa dignité, car depuis le démarrage de ses activités en Afrique de l’Ouest, le Groupe Yavuz Selim a noué avec l’Etat du Sénégal et ses démembrements un partenariat bâti autour du respect de ses politiques en matière d’éducation et de développement économique et social.

«Nous osons croire que ce partenariat Etat du Sénégal-Yavuz Selim ne sera pas déstabilisé par la surenchère démagogique, parce qu’aucune région du Sénégal n’ignore l’impact des caravanes humanitaires Yavuz Selim en direction des populations défavorisées. Ces activités sont toujours menées avec la collaboration des collectivités locales et des autorités déconcentrées», ont tonné les parents.


Jotay


Dakarflash2



Nouveau commentaire :