Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La Chine hausse le ton contre la Corée du Nord


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 6 Janvier 2016 || 12 Partages

La Chine hausse le ton contre la Corée du Nord

La Chine, un des derniers voisins de la Corée du Nord à n'avoir pas encore réagi officiellement à l'annonce de Pyongyang d'un premier essai nucléaire réussi avec une bombe H, est finalement sortie de son silence. Elle a déclaré "s'opposer fermement" au nouvel essai, soulignant qu'il a été réalisé "en dépit de l'opposition de la communauté internationale".

Pékin "exhorte instamment" la Corée du Nord "à tenir son engagement de dénucléarisation, et à s'abstenir de toute action qui aggraverait la situation", a précisé la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d'un point presse. 

Evacuation de la frontière
Par ailleurs, des Chinois résidant à proximité de la frontière nord-coréenne ont été évacués de bâtiments mercredi matin après avoir ressenti des secousses, selon un média officiel. Les comtés les plus proches du site d'essais nucléaires nord-coréen sont concernés, des fissures étant même apparues sur le terrain de sport d'un lycée, selon CCTV. 

Réunion du Conseil de sécurité
Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU doit avoir lieu mercredi matin heure locale à New York, à la demande des Etats-Unis et du Japon. L'horaire de la séance n'a pas été précisée, mais le Conseil commence généralement ses travaux à partir de 10H00 (15H00 en Belgique).

Seule alliée de Pyongyang
Au sein du Conseil, la Chine a justement une position stratégique sur la question. Seule alliée de Pyongyang, elle tente régulièrement de protéger la Corée du Nord d'une condamnation ou de nouvelles sanctions.

Précédents
Chacun des trois précédents essais nucléaires nord-coréens, en octobre 2006, mai 2009 et février 2013, a conduit à un alourdissement des sanctions internationales, qui visent notamment des établissements financiers ou des entreprises liées aux activités nucléaires ou balistiques nord-coréennes. Après le troisième essai en 2006, le Conseil de sécurité avait imposé des restrictions sur les transactions financières et le trafic maritime du pays.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :