Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La Turquie refuse sur son sol des camps d'enregistrement demandés par l'UE


La Turquie refuse l'installation sur son sol des camps d'accueil et d'enregistrement des migrants souhaités par l'Union européenne (UE) pour faire face à la crise des migrants, a annoncé lundi son Premier ministre Ahmet Davutoglu.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 28 Septembre 2015 || 13 Partages

La Turquie refuse sur son sol des camps d'enregistrement demandés par l'UE
"Nous avons dit aux Européens qu'il n'y aura aucun centre d'accueil en Turquie", a déclaré M. Davutoglu dans un entretien accordé au quotidien Hürriyet en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. L'installation de tels centres est "inacceptable" et "inhumaine", a jugé M. Davutoglu.

Lors d'un sommet extraordinaire mercredi, les dirigeants de l'UE sont convenus de renforcer leurs frontières extérieures face à l'afflux de migrants, notamment en installant des centres d'accueil et d'enregistrement ou "hotspots" en Italie et en Grèce.

La Turquie plus favorable à une "zone de sécurité"
Ils ont également annoncé mobiliser au moins 1 milliard d'euros supplémentaires à destination du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) et au Programme alimentaire mondial (Pam) pour aider les réfugiés dans les pays voisins de la Syrie.

M. Davutoglu a écarté lundi l'idée pour son pays de recourir à cette aide. Le chef du gouvernement islamo-conservateur turc a une nouvelle fois exprimé sa préférence pour la création d'une "zone de sécurité" le long de la frontière turco-syrienne pour accueillir les réfugiés syriens sur leur propre sol, une idée écartée par ses alliés. 
 
7sur7

DakarFlash3



Nouveau commentaire :