Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La Turquie tente de limiter la montée en puissance des Kurdes en Syrie


La Turquie accentue sa pression sur le nord de la Syrie. Après avoir menacé d'y mener une opération terrestre, Ankara a bombardé des positions de forces kurdes dans la zone. La base aérienne de Minnigh aurait été visée.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 13 Février 2016 || 34 Partages

La tension est à son comble dans le nord de la Syrie, à proximité de la frontière turque. La Turquie y a bombardé, samedi 13 février, des secteurs contrôlés par des forces kurdes, selon diverses sources. Cible notable de ces bombardements, la base aérienne de Minnigh, contrôlée depuis le 10 février par les Unités de protection du peuple kurde (YPG).

Cet aéroport militaire se trouve entre deux routes importantes qui mènent de la ville d'Alep à Azaz, dans le nord, et le fait de le contrôler donne aux forces kurdes une base de départ pour de nouvelles offensives contre les jihadistes plus loin en direction de l'est.

Un responsable kurde a confirmé le bombardement de la base de Minnigh, qui se trouve dans le nord de province d'Alep. Elle a selon lui été prise par le Djaïch al Thouwwar, qui fait partie des Forces démocratiques syriennes, alliance kurde à laquelle appartiennent également les Unités de protection du peuple (YPG).

Si ces frappes en particulier n’ont pas été confirmées par la Turquie, une source gouvernementale à Ankara ainsi que des médias proches du pouvoir ont indiqué que l'artillerie turque a ouvert le feu dans la région d'Azaz, non loin de la base de Minnigh, sur des positions du Parti de l'Union démocratique (PYD) dont les milices sont les YPG. Les autorités turques considèrent le PYD, proche des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), comme une organisation terroriste.

L'annonce de ces bombardements intervient peu de temps après une déclaration du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu menaçant de lancer une action militaire en Syrie contre le PYD, considéré par Ankara comme une organisation terroriste. Samedi, dans la soirée, Ahmet Davutoglu a également exigé que les forces kurdes présentes dans la zone autour d'Azaz quittent les lieux.

La Turquie craint un renforcement des Kurdes syriens

Les Turcs agissent dans le nord de la Syrie car ils redoutent qu'un soutien étranger permette aux Kurdes syriens, qui occupent déjà une grande partie de la zone, d'étendre encore leur influence et de contrôler ainsi la quasi-totalité de la bande frontalière avec la Turquie. C’est pourquoi le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé, mercredi 10 février, le soutien militaire des États-Unis aux kurdes de Syrie.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a par ailleurs indiqué samedi que la Turquie et l'Arabie saoudite pourraient mener une opération terrestre contre le groupe terroriste État islamique (EI) en Syrie.

Une telle intervention, menée par deux pays qui soutiennent les rebelles, serait évidemment vue d'un mauvais œil par le président syrien Bachar al-Assad qui a accusé cette semaine ces deux pays de soutenir le "terrorisme". Le régime qualifie de "terroriste" tout groupe armé qui le combat.

L'Arabie saoudite et la Turquie estiment que le départ de Bachar al-Assad est indispensable pour une solution en Syrie, où la guerre a fait plus de 260 000 morts en près de cinq ans et jeté sur les routes plus de la moitié de la population.

Avec AFP et Reuters


Dakarflash2




1.Posté par mignonne le 14/02/2016 10:04
Massage dans notre appartement, calme discret climatisé et hygiénique.
1- SONIA notre métisse Sénégalo-Mouritanienne
2- MIMA notre Américaine maison
3- EVA diamant noir
4- TIMA la drianké
Vous avez l'ambara du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rambourser
77 181 19 99 / 78 433 89 49
TOUS LES JOURS DE 10H a 23H !!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >