Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La fête de la tabaski : une équation pour les pères de famille


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 19 Septembre 2015 || 9 Partages

La fête de la tabaski : une équation pour les pères de famille
La fête de la Tabaski est le sujet de débat chez tous les sénégalais. Chaque responsable de famille, essaie tant bien que mal de trouver son bélier. Une chose qui est loin d’être facile au vu de la conjoncture qui frappe de plein fouet les familles sénégalaises.

La date de la Tabaski, désormais connue, certains pères de famille font des pieds et des mains pour se trouver un mouton. Au niveau de Keur Massar, c’est totalement l’effervescence. Les gens vont et viennent.

De taille moyenne dans son grand-boubou noir, un septuagénaire se dirige vers un bus de Dakar Dem Dikk (3D). Interpellé sur les préparatifs de la tabaski, il explique : «Je suis Mamadou Fari Diallo. Comme c’est le cas chaque année, je prépare la Tabaski. J’ai déjà un mouton. Moi, je suis un berger, c’est mon fils qui s’occupe de mon bétail. Donc, comme tout berger, nous n’avons pas de problème de mouton. En plus, j’ai acheté pour ma famille ce dont elle a besoin. Vraiment, je remercie le bon Dieu, tout en souhaitant mes frères musulmans d’avoir les moyens pour gérer cette fête».

Seulement, il faut savoir que la Tabaski n’est pas une obligation, comme le pense moult Sénégalais. Elle fait plutôt partie de la Sunna du prophète (Psl). En effet, nombreux sont les couples ou des familles qui se disloquent à cause d’un mouton. «C’est mon cas. La tabaski dernière, ma femme m’a quitté. Car, je n’avais pas de moyens pour acheter un bélier. Je n’osais même pas aller prier. Donc, nous savon bien comment les femmes réagissent à l’approche de cette fête. Cette année, je remercie le bon Dieu. J’ai tout acheté, sauf l’oignon et la pomme de terre», déclare Moussa Sène.

Toutes choses qui poussent à se demander s’il n’est pas temps de changer certains comportements, tout en se disant que l’islam recommande avant tout, le partage. Pour l’heure, les pères de famille cherchent la meilleure voie pour se trouver un bélier. A quelques jours de la célébration de cette grande fête, les vendeurs de moutons devraient également revoir leurs prix exponentiels et ne pas chercher à trop…gagner.
Senenews

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 07:44 Revue de Presse du 03 Décembre 2016 Rfm