Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La police mexicaine procède à des exécutions sommaires


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 19 Août 2016 || 9 Partages

La police mexicaine procède à des exécutions sommaires

La police fédérale mexicaine a exécuté sommairement 22 personnes en mai 2015 lors d'une opération anti-drogues dans l'Etat de Michoacan (ouest) qui a fait au total 43 morts, a affirmé jeudi la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH).

La police a fait "un usage excessif de la force qui a débouché sur l'exécution arbitraire de 22 civils", a déclaré Ismael Eslava, un des responsables de la CNDH, en présentant le rapport publié par cette commission.

"Actes de torture"
"Avec le soutien de preuves techniques et scientifiques", la CNDH accuse aussi dans son rapport la police fédérale d'"actes de torture commis sur deux personnes détenues" et d'avoir modifié la scène en déplaçant des cadavres et en plaçant près d'eux "des armes à feu de manière délibérée".

Guerre contre la drogue
Les faits ont eu lieu le 22 mai 2015 et sont l'un des épisodes les plus sanglants de la guerre contre la drogue que mènent les autorités dans le pays. Ce jour-là, les forces fédérales avaient lancé une grande opération contre le puissant cartel Jalisco Nouvelle génération dans un ranch de Tanhuato, dans l'Etat du Michoacan. Quarante-deux membres présumés du cartel et un policier fédéral avaient été tués.

Version du gouvernement
Le gouvernement avait affirmé que lors de cette opération seuls trois délinquants présumés s'étaient rendus, que les 42 autres avaient décidé d'affronter la police et qu'ils avaient donc été tous abattus au cours des combats.

7sur7


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >