Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La propagande de Daech cible désormais les Africains


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 4 Juin 2016 || 454 Partages

La propagande de Daech cible maintenant l'Afrique. Dans sa dernière vidéo, diffusée en Lybie elle met en scène 5 terroristes africains : malien, ghanéen, nigérien, sénégalais et un kamikaze dont la nationalité est inconnue.

En exclusivité pour Sputnik, Romain Caillet, spécialiste français reconnu du djihadisme, livre une analyse détaillée des outils de propagande spécifiques à Daech.


Une nouvelle vidéo diffusée par Daech est destinée au public noir africain. On voit 5 hommes s'exprimer. Pouvez-vous nous donner votre analyse de cette vidéo de propagande et nous dire en quoi consiste la nouveauté par rapport aux précédentes?

L'Etat Islamique est en logique de concurrence avec Al-Qaïda et un des objectifs, c'est effectivement, plutôt une nécessité, dans les année qui viennent il y a des grosses réserves démographiques en Afrique Noire, c'est d'être présent en Afrique Noire, et, si possible, arriver dans des pays ou Al-Qaïda n'est pas encore présente. Et dans ce carde là un des endroits qui attirent le plus les djihadistes africains c'est la Libye. D'abord on le sait parce qu'il y a des interviews qui ont été menées qu'un certain nombre de volontaires africains qui sont déjà présents en Libye, quand ils arrivaient en Libye avec l'attention de partir en Syrie à l'époque déjà, les djihadistes de l'Etat Islamique leur disaient « non, les ordres c'est de rester ici ». Et de plus en plus les noirs africains sont mis en valeur dans des vidéos de l'Etat Islamique. C'est très simple pour les africains de rentrer sur le territoire libyen, ils passent par les filières d'immigrés clandestins, il n'y a rien de plus naturel pour un sénégalais, pour un kenyan, pour un nigérian de se rendre en Libye: quand ils passent les frontières tout le monde pense que ce sont des immigrés clandestins. Ensuite il y a énormément d'africains qui végètent en Libye, qui sont discriminés et qui peuvent être effectivement recrutés par l'Etat Islamique.

​Depuis 2014 on a vu déjà beaucoup de vidéos signés Daech, à quel point peut-on estimer que la propagande du groupe terroriste est efficace?

Il y autre chose. Ça fait longtemps qu'une rumeur courait que les djihadistes africains allaient réaliser une vidéo. Pourquoi ils la diffusent maintenant? Parce que l'Etat Islamique est sous pression et a perdu beaucoup de territoire en Libye ce dernier temps. Ils ont perdu un check point important à proximité de Syrte à l'ouest et du côté de l'est ils ont perdu Ben Jawad et Nofilia. Donc c'est le moment de diffuser la vidéo pour faire un contre-feu par la propagande pour montrer que les djihadiste qui vivent à Syrte, ils vivent dans de bonnes conditions de façon que ça soit attrayant et que les djihadistes aient l'intention de se rendre sur place. Dans la vidéo on voit qu'ils conduisent leurs 4X4, font les courses dans des supermarchés, ils ont tout ce qu'il faut et en même temps ils mènent le djihad.

À plusieurs reprises dans vos publications, vous insistez sur un des outils de propagande de Daech: le djihad, qui se marie bien avec une vie normale, avoir une famille, etc…

Oui absolument! Pour les attirer ils montrent qu'ils vivent dans de beaux logements. Ce qui est facile à avoir à Syrte parce qu'il y a beaucoup de civils qui ont quitté la ville, en particulier les gens aisés, et leurs appartements ont été saisi par l'EI qui installent les combattants étrangers dedans. C'est un peu comme les djihadistes français, qui, après l'été 2013, montraient des vidéos prises dans des villas avec des piscines etc. pour inciter d'autres djihadistes de les rejoindre.

​En comparant les vidéos qui sont sorties depuis 2014, peut constater une « évolution » dans les outils de propagande de Daech?

Oui, ça va très vite. Maintenant les vidéos se font de plus en plus au nom d'une section locale de l'EI, en l'occurrence la section tripolitaine. Et chaque vidéo répond aux critères d'un public en particulier, et là le publique c'était les africains: pour les africains anglophones ils s'expriment en anglais, mais les africains francophones, et je pense que c'était un choix, s'exprimaient en bambara pour le maliens et en wolof pour les sénégalais

​Chaque fois, Daech utilise la langue du pays auquel la vidéo est destinée, avec même des chansons écrites exprès pour la vidéo. D'après vous, comment Daech choisit ses « poètes », ces personnes qui s'occupent de la partie « artistique » du djihad?

C'est un sujet assez vaste parce que, même dans cette vidéo il y a un chant en français. C'est intéressant parce que ce que j'ai pu sonder dans les milieux djihadistes français ça passe pas du tout. Peut-être parce que ça débute, mais les djihadistes qui sont un peu hostiles ou hésitants, ils critiquent, voire ils se moquent et ils considèrent que ce n'est pas une vrai réussite. Je ne sais pas si la perception est la même dans les autres langues, mais clairement les chants djihadistes en arabe ce sont les chats préférés des djihadistes des toutes les nationalités. Les chants djihadistes en allemand passent un peu mieux, peut-être parce que les gens qui les chantent se débrouillent mieux, mais pour l'instant les chats djihadistes en français n'ont pas beaucoup de succès. Je ne peux pas vous dire si cette stratégie porte ses fruits mais pour l'instant il y a cette volonté de faire des chants djihadistes dans toutes les langues possibles et imaginables.

​Au niveau des images, c'est assez impressionnant aussi, à chaque fois la production des vidéos est quasi hollywoodienne, avec des scénarios écrits, etc. En comparant avec les vidéos d'Al-Qaïda d'il y a 10 ans c'est un vraiment un autre niveau…

Clairement c'est une des raisons pour lesquelles l'EI a complètement ringardisé Al-Qaïda, c'est qu'ils ont fait des vidéos qui ont été nettement supérieurs, avec des vidéos qui nous glacent d'effroi mais avec un scénario structuré, c'était des fois des court-métrages avec une histoire qui a été réfléchie et effectivement Al-Qaïda s'est adaptée, mais dès le départ c'est l'EI qui a « placé la barre très haut ».

La possibilité de regarder en libre accès sur internet ces vidéos farcies de scènes de violences et d'appels à joindre le groupe terroriste… N'est-ce pas un danger et un coup de pouce même, pour que cette propagande marche?

Il y a à peu près deux ans c'était extrêmement simple de voir des vidéos djihadistes et il y avait effectivement un danger de recrutement très large aujourd'hui honnêtement une vidéo djihadiste, en tout cas une vidéo qui a été médiatisée, c'est rare qu'elle reste sur YouTube plus de deux heures. Donc il y a une censure qui est assez rapide, que la vidéo contienne de la violence ou pas. A tel point, qu'il y a eu un moment où les gens qui travaillent sur ces questions, les spécialistes du djihadisme comme moi, ont eu une difficulté à s'adapter. Maintenant il y a des sites des spécialistes universitaires qui archivent ces vidéos donc on peut les consulter, ça nous pose plus aucun problème en terme de recherche. Mais en tout cas pour trouver ces vidéos maintenant il faut vraiment les chercher.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 13:11 Donald Trump veut rassembler "un pays très divisé"