Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



La surprenante sortie d'Abdoulaye Daouda diallo en trois points


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Mars 2016 || 85 Partages

Il est très rare, assez rare ou quasiment qu’un ministre de l’Intérieur donne des résultats bien avant les organes habiletés en la matière. Et, sa récente sortie pour parler du référendum en fournissant des chiffres et pourcentages pour clamer que le ‘’oui’’ l’a largement remporté sur toute l’étendue du territoire est mal vu, très mal perçu par ses camarades de parti, sans parler de l’opposition.

S’il est vrai que Mbaye Ndiaye, Ministre d’Etat auprès du Président de la République et directeur des structures de l’Alliance pour la République a formellement fait savoir n’avoir pas compris cette sortie du premier policier du pays, d’autres membres du parti au pouvoir ont la même perception, tout comme certains responsables de l’opposition, pour ne pas dire tous. Dans tous les cas, la surprenante sortie du Ministre de l’Intérieur est interprété suivant trois points essentiels. Premier point : Actunet qui a pu échanger avec un responsable ‘’apériste’’ est en mesure de défendre que cette sortie a fini d’indisposer nombre de pontes du courant du ‘’oui’’ localisés au sein du parti au pouvoir et des partis alliés. D’ailleurs, il a fait savoir que M. Diallo, «par cette déclaration maladroite, a fini de fournir à l’opposition une arme redoutable maintenant que le projet est passé.»

Deuxième point : Un autre point essentiel est soulevé par l’opposition. Qu’il s’agisse du Parti démocratique sénégalais (Pds) ou des autres formations de l’opposition, aujourd’hui, plus que jamais, «ce monsieur ne doit plus être le chef du département de l’Intérieur car, demain – les élections législatives sont prévues en 2017 – il pourrait donner des résultats pour fausser le jeu démocratique alors que son camp pourrait perdre les élections.»

Troisième point : Jusqu’aux prochaines échéances électorales, il ne sera question que d’une principale doléance pour l’opposition et plusieurs organisations de la société civile. Le premier point qui pourrait déclencher un dialogue politique est le départ sans condition du Ministre de l’Intérieur de son poste et la nomination d’une personnalité indépendante. En effet, faut-il le rappeler, le Président Abdou Diouf avait nommé le général Mamadou Lamine Cissé pour l’organisation de la présidentielle de 2000 et le Président Abdoulaye Wade avait choisit un haut fonctionnaire indépendant au poste de Ministre chargé des élections.
 



DakarFlash1




1.Posté par mignonne le 24/03/2016 18:47
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : www.badzcool.wix.com/maindubonheur

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >